Stagiaire009

Stagiaire009

janvier 2016

3 janvier 2016   Bonsoir,

Au seuil de cette nouvelle année mon Maitre se joins à moi pour vous souhaitez à toutes et à tous une excellente année 2016.
Nous avons passé de bonnes fêtes en famille. Nous étions dans le sud pour le réveillon de la Saint Sylvestre et nous sommes remontés samedi soir.
Je vous retrouve en pleine forme et motivée pour reprendre mon stage et passer une année 2016 pleine de nouvelles expériences.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
 
4 janvier Madame.
En ce commencement d'année, nous nous permettons de vous adresser nos vœux, ainsi qu'a votre Maitre et aux internautes qui vous suivent avec attention.
Ces vœux ne seront pas des vœux de bonne santé ou de prospérité.
Vous avez du en recevoir de vos proches ou de vos amis  par dizaines..
Ceux que nous vous adressons par la présente sont des vœux de soumission et d’obéissance...
 
A nos yeux, 2015 a été marquée par un gros changement et par une sorte de prise de conscience de votre part du fait que vous aviez enfin réussi a assumer totalement votre soumission.
En effet par le fait que vous vous êtes livrée a nous, a visage découvert sur les vidéos adressées aux membres du cercle, vous avez fait la preuve que votre soumission et l’exhibitionnisme qui y est rattaché pouvait être partagée avec une vie privée et familiale...
Vous avez su dissocier votre vie privée, celle que vous menez cachée a nos yeux, votre vie de stagiaire sur le site, et une intimité partagée pour certains membres...
Dans ces moments plus qu'intimes, vous ne vous appartenez plus, car vous nous faites l'offrande de votre impudeur et de votre implication dans le stage, cette fois ci a visage découvert...
Nous formulons donc le vœux que cela continue ainsi et que 2016 soit une année fournie en vidéos.
 
L' Année qui vient de s'achever adonné lieu a beaucoup de belles choses et a de nombreuses prises d'initiative de vous même ou de votre Maitre. Des épreuves nombreuses et des exhibitions qui sont dans la droite ligne de ce que vous êtes capable de faire.
Souhaitons que 2016 nous donne encore a voir de telles choses, encore plus élaborées et visuelles et que les différents internautes sauront encore vous apporter leur aide en ce sens.
 
Depuis 2004, votre silhouette a changé, arrondissant doucement les courbes, affichant des rondeurs là ou il n'y en avait pas, augmentant légèrement celles déjà existantes...
Vous êtes« madame tout le monde » et c’est cela qui nous plaît.
Comme nous vous vieillissez a votre rythme...
Nous aimons votre corps tel qu'il est, et saluons votre envie de ne rien nous cacher de lui. Vous aimez vous montrer nue sans fausse pudeur ni honte, pour notre plaisir  a tous, mais aussi pour le votre, et sûrement celui de votre Maitre.
Continuez dans cette voie pour 2016. Un régime léger, tenu tout au long de l'année qui vient, vous aidera a a passer les années que nous espérons encore nombreuses, avec nous.
Nous espérons encore vous garder parmi nous au moins jusqu'à vos 80 ans....
 
Ces dernières années, vous avez aussi fait preuve d'un réel besoin de soumission en vous laissant « contrôler » par Philippe ( et d'autres) soit chez lui soit chez vous.
Ces contrôles, nécessaires a votre éducation, sont des moments destinés a profiter, grâce a une intimité forcée, a vous pousser hors de vos limites  ( corps et âme). Sous la direction de votre Maitre, le contrôleur doit être laissé libre d'agir, quelques soient vos réactions en tout ce qui peut toucher a votre statut de soumise.
Nous formulons le vœux que 2016 soit encore une année ou prendrons place de nombreux contrôles, et que la nouvelle formule de contrôle que nous avons proposé a Philippe et a votre Maitre serve de base a de nouveaux types de contrôles.
Nous nous étonnons que si peu d' internautes se soient porter volontaire a ce jour.
 
Votre appartenance au stage, a votre Maitre et au monde de la soumission peut se voir grâce aux marques et accessoires dont le port vous est imposé.
De beaux marquages au tampon ont fait place a ceux inscrits au part avant a la main levée au marqueur par votre Maitre.
Nous les voyons souvent apparaître sous vos vêtements par transparence, ou lorsque totalement nu votre corps se dévoile a nous.
Votre bague « O »qui ne devrait jamais quitter votre doigt, votre plug qui doit en faire de même, votre collier de « chienne » que vous portez si bien, tout ces  accessoires concourent a affirmer, plus ou moins ouvertement, que vous appartenez a « une race »particulière de femmes.
Cette fine lanière de cuir, cadeau offert par Philippe, doit rester le seul objet qui orne encore votre corps lorsque vous devez apparaître totalement nue a nos yeux.  Quant alliance, bague de fiançailles, colliers, boucles d'oreilles et autres doivent êtres enlevées, ce simple bout de cuir doit encore vous rappeler votre place parmi nous.
Le harnais que vous portez parfois, pas assez souvent a notre goût, symbolise de manière plus intimiste cette état de fait.
Nous formons comme vœux pour l'année qui vient, que votre Maitre ait l'occasion de vous faire découvrir « une boutique » spécialisée ( un sex -shop soit en France  soit en Belgique) ou vous puissiez trouver d'autres accessoires qui renforceront votre statut.
 
Vous portez aussi, pour notre plus grand plaisir, des poignets de force munis d'anneaux ainsi que des chevillères. Ces accessoires ne doivent pas êtes seulement de simples objets de décoration.
Ceux ci, dés que votre Maitre vous ordonne de les passer , devrait faire l'objet soit d'une séance de BDSM léger soit d'entravement ou d’immobilisation.
Souhaitons que 2016  soit une année qui vous confronte a se type de mise en situation. Votre maison , son jardin et dépendances regorgent de lieux ou ces accessoires pourront servir.
Nous souhaitons aussi que cette année, votre Maitre puisse vous faire rencontrer un autre Maitre adepte de cette pratique pour que des séances « soft » soient organisées a votre domicile. L'apprentissage progressif de la douleur dans un cadre familier et rassurant doit vous être imposé par votre Maitre.
 
L'année écoulée aurait put être pour vous le début de la mise en place de relations« fugaces » avec des inconnus. Au moins par deux fois, vous avait été abordée par des inconnus qui manifestement ne demandaient qu'a mieux faire connaissance.
Par deux fois, pris sur le coup de la surprise ou de l’étonnement, voire de la timidité, vous avez laissé passé ces occasions de faire des rencontres.
Notre souhait est, qu'en 2016 si pareilles rencontres devaient survenir, votre Maitre ait le réflexe d'engager la conversation et que, sur une bonne impression vous puissiez nouer avec ces personnes des liens ( ponctuels ou de longue durée). Dans mesure ou celles ci seraient désireuses d « entrer dans votre jeu » vous auriez là de belles opportunités pour enrichir votre stage sur le plan de la soumission et de l’exhibitionnisme.
Ce qui ne devrait pas vous empêcher, par le biais du NET ou des petites annonces dans le journal local, de rechercher de telles rencontres.
Pour vous prouvez que nous suivons toujours de prés votre stage, souvenez vous que la seule épreuve du 1°niveau que vous n'avez toujours pas réalisé est la rencontre avec une personne de votre sexe...
 
2015 a  été l'objet de belles exhibitions, soit en ville soit a la campagne. Nous vous remercions du fait, que sans en avoir l’impression, vous nous faites découvrir des paysages et des villes différentes ( forcement) que celles de la Réunion. Merci de bien nous préciser la géolocalisation pour que nous puissions « vous suivre »dans vos déplacements.
Nous aimons vous voir évoluer nue en plaine campagne, fixe en photo ou vivante en vidéo. De même, en ville, vos tenues que nous savons légères sont bien mise en valeur par votre Maitre.
Nous souhaitons, que l'année 2016 soit aussi marquée de temps forts en ce sens. Sachez exploiter tous les temps libres que le travail de votre Maitre vous laisse pour vous exposer plus encore en pleine nature, de jour comme de nuit.
Reprenez les footings de jour comme de nuit. Refaites du vélo, en pleine ville ou en campagne ( si vous le possédez encore) totalement nue en pleine nature ou fesses nues sur une jupe légère en pleine ville.
Retrouvez le chemin des cabines d'essayage dans lesquelles vous vous montriez nue dans votre 1°Niveau...
Ressortez encore nue sous l’imperméable beige qui vous allait si bien... Allez de temps en temps au cinéma et laisser les pans de vos vêtements s'ouvrir sur votre nudité...
Continuez a bien mettre en valeur votre corps en réalisant de belles photos flash.
Nous souhaitons aussi que cette année soit l'année qui vous fasse faire un ( ou plusieurs) détour par des salons de l'érotisme. Vous vous êtes rendu dans un de ces salon, a une certaine époque ( le 10 décembre 2005 pour êtres précis)  jeune soumise vous ne vous êtes pas beaucoup investie lors de cette sortie.
Souvenez vous : vous portiez votre harnais, le collier rouge avec plaquette, une minijupe en skaï noir, une paire de cuissarde, un chemisier blanc transparent et un manteau a col de fourrure... Vous aviez osé, de temps en temps,timidement, d'ouvrir votre manteau au milieu de la foule...
Cette fois, montrez vous plus entreprenante tant au niveau tenue que comportementale. Laissez parler et agir la soumise confirmée que vous êtes maintenant....
 
Vous avez appris, année après années a adopter des postures de maintien du corps, entre autres, une certaine manière de tenir vos jambes légèrement écartées lorsque vous vous tenez debout, une façon particulière de les tenir ouvertes lorsque vous êtes assise.....
Même le soir, lorsque vous devez rédiger le compte rendu de votre journée, vous adoptez la posture de soumission qui vous voit nue devant votre ordinateur, jambes largement écartées....
Normalement, vous devez aussi relever votre jupe ou robe pour vous asseoir, dans la mesure du possible...
Nos souhaits, pour 2016, est de vous voir toujours garder ces dispositions et a force, les trouver naturelles. Lorsque , nue ou vêtue légèrement, vous vous exhibez, rejetez bien les épaules en arrière pour projeter vos seins en avant pour les laisser bouger librement.
De même, n'oubliez pas que nous tenons a ce que vous enleviez le plus souvent possible vos vêtements, ou tout du moins une partie, lorsque vous vous déplacez en voiture, hors agglomération.
De jour, au minimum les seins libres, de nuit totalement nue.
Le coffre de la voiture de votre Maitre doit devenir pour vous aussi familier que votre canapé. Voyagez y le plus souvent possible, nue évidement...
 
Depuis longtemps, vous avez appris a ne plus porter de sous vêtements. Dans le questionnaire auquel vous avez répondu en tout début de stage, vous indiquiez qu'avant d'intégrer celui ci, vous aviez parfois l'habitude de les enlever pour plaire a votre Maitre.
Vous voilà maintenant débarrassée de ces accessoires, laissant vos fesses et vos seins libres de leurs mouvements. Été comme hiver « cette obligation  statutaire » est respectée, comme vous devez nous en donner la preuve a chacune de vos sorties.
Nous souhaitons que l'année qui vient nous donne encore a voir votre nudité cachée, lors de nombreuses sortie. En ville n’hésitez pas a vous faire suivre par votre Maitre,  et a marcher en dévoilant vos fesses.
N’oubliez pas de respecter la nouvelle règle de port de vêtements : pas plus de 4 !
 
Votre garde robe a aussi bien évoluée depuis tout ce temps passé a suivre scrupuleusement le stage.
Vos jupes et robes ont nettement raccourci, vos chemisiers sont devenus de plus en plus transparents.... Vos manteau ne se ferment plus totalement....
vous faites de moins en moins « mémère » en vieillissant....
Pour 2016, il vous faudra continuer en ce sens, voir même a savoir sortir totalement nue sous un simple manteau, le plus souvent possible.
L'hiver devrait pouvoir commencer a vous y habituer. Pour l'été inutile des robes fleuries, légères et transparents habilleront avec bonheur votre corps nu.
Attention a la longueur des robes et jupes. Prenez les les plus courtes possibles, en fonction de vos lieux de sorties....
Vous possédez de beaux accessoires, telles que bottines, cuissardes, corset, nuisettes et autres....Sachez en tirer profit pour montrer votre féminité.
 
Mois après mois, avec depuis quelques temps un infléchissement certain, vous exécutez un certain nombre d'épreuves sortie de vos fiches directrice.
Sur nombre de vos commentaires, vous indiquez que ces fiches sont un grand soutien pour vous et vous donnent la direction a suivre.
Ce tutorat est tombé dans l'oubli....
Pour 2016 nous souhaitons que ces fiches directrice redeviennent une habitudes et que celles ci soient réalisées le plus rapidement possible afin de vous proposer des épreuves nombreuses et variées.
Dans le même ordre d'idées, nous souhaitons que votre journal, deviennent une vrai « journal intime », dévoilant vos, état d’âme, vos pensées profondes sur ce que vous vivez grâce votre stage.
Même si une journée n'a pas été marquée par une épreuve, une exhibition, ou autres faits relevant de votre soumission, profitez en pour nous faire par de quelques réflexions....
Ce journal est le seul moyen que nous ayons « de converser » avec vous, d'apprendre a vous connaître et de mesurer d’où vous venez en terme de soumission.
Vous n'êtes pas« tombée dedans » du jour au lendemain ! Racontez nous vos premiers souvenir d'exhibitions et de désir de soumission. Dans quel esprit étiez vous jeune fille a ce sujet ? Votre Maitre actuel vous a t'il beaucoup poussé pour vivre ce que vous vivez ou attendiez vous ce déclic pour vivre pleinement ce désir ?
Nous avons beaucoup a apprendre de vous, comme vous apprenez jours après jours grâce au stage.
 
Tout au long de ces dernières années, vous avez marqué avec beaucoup de sensualité les différents moments qui les ont jalonnés. Les reprises de stage, Noël, les jours de l'an....
Pour 2016 nous souhaitons que vous continuiez a marquer de votre empreinte sensuelle des jours si particuliers : jour de l'an,épiphanie,  noël, Mardi gras, Halloween, votre anniversaire, St Valentin, fête des mères, fête des pères, fête des grand-mères, le passage du printemps , de l'été, de l’automne, de l'hiver, Pâques, la fête nationale....Et autres....
Nous souhaitons aussi que vous gardiez les rituels de retour en stage ( avec rasage intégral et marquages), et de présentation des fiches de passage sous forme de vidéos, en variant les endroits ou cela se passe. Notez que tout cela peut se faire en extérieur, en pleine campagne...
Sachez aussi garder toute la sérénité qui doit marquer ces instants motivant et pleins d'engagements.
 
Nous avons une pensée pour tous ceux qui œuvrent au bon fonctionnement de votre stage, webmaster et internautes de « tous poils ».
nous leurs souhaitons de toujours farder leur enthousiasme et a continuer a vous soutenir ;. le chemin est encore long....
 
Nous ne saurions vous quittez ici sans une pensée pour votre Maitre.
Celui ci, depuis 2004 et votre entrée en stage, vous suit avec une attention qui fait l'admiration de tous.
En effet il arrive a concilier les moments ou il est au travail ( peut être chef d'équipe ou contre-maître)  et les moments ou il devient celui qui est votre Maitre de stage.
Vous connaissant parfaitement, il a choisi d'entrée de vous inscrire dans le stage« sévère », vous offrant celui comme « un cadeau » selon vos propres termes de l'époque.
Manifestement ce cadeau a été pour vous le révélateur de tout ce que vous aviez envie de donner en terme de soumission.
Nous somme reconnaissant a votre Maitre de nous faire partager la vie de sa soumise, jour après jour, et de nous la livrer sans état d’âme, ni regrets le plus souvent nue et dans des situations des plus particulières.
Offrir sa femme, au plus grand nombre, et partager ce qu'elle a de plus intime est la marque d'un bel état d'esprit et d'une confiance mutuelle sans faille entre soumise et Maitre.
Nous sommes certains que votre Maitre sort a chaque fois plus fort mentalement a l'issue d'une de vos exhibitions ou d'un de vos contrôles.
S'il est une chose de savoir sa soumise étaler son corps sur des photos ou des vidéos, il en est une autre d'offrir « physiquement » celle ci a un autre Maitre ou admirateur.
Cette étape a été franchie plusieurs fois depuis 2004, plusieurs Maitres ou contrôleurs s'étant succédé au chevet de votre soumise.
Rien ne lui aura été épargné, autant les douceurs des attouchements, que la douleur de certaines pratiques.
09 a démontré qu'elle savait apprendre et qu'elle était réceptive a tout ce qui pouvait toucher a la pratique de la soumission.
Nulle honte ni pudeur ne semble maintenant devoir être des freins a son apprentissage.
 
Monsieur le  Maitre, en cette année qui commence nous ne pouvons que vous souhaiter de vous investir encore plus avant dans la formation de votre soumise.
Faites lui découvrir d'autres champs d'actions et d'autres possibilités que lui donnent le fait de vivre pleinement sa soumission.
Aidez vous pour cela par la relecture de son dernier questionnaire.
Donnez lui ce qu'elle attend, vous qui connaissez si bien ses limites....
 
Bonne et heureuse année 2016, pleine de soumission et de découvertes.
Le club des 6
 
 
Bonsoir,
Je reprends mes habitudes. Aujourd’hui j’ai rangé la maison et c’est finalement assez facilement que j’ai remis ma tenue de ménage.
Mon Maître est rentré déjeuner.
En début d’après midi j’ai fait quelques courses.
Bonne soirée   Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
5 janvier  Bonsoir
Aujourd’hui j’ai continué à ranger la maison. Cet après midi j’avais une réunion organisée par une des associations auxquelles je participe puis je suis allée faire des achats en ville. Mon Maître travaillait.
Je vous joins malgré tout quelques photos que je ne vous avais pas fait parvenir et qui ont été prise par mon Maître en décembre lors d’une sortie en ville.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint

 
6 janvier  Bonsoir,
Une journée calme pour mon stage. Cet après midi j’avais une réunion dans le cadre d’une association à laquelle j’appartiens et mon Maître a travaillé toute la journée.
Bonne soirée.  Stagiaire 009   Vu le conjoint
 
 
7 janvier  Bonsoir
Semaine calme. Mon Maître est très occupé professionnellement.
Demain cela devrait cependant changer et je vous promets une surprise. Je ne sais pas tout mais nous devrions faire une rencontre alors…
Pour l’instant j’avoue que je suis inquiète et stressée mais je compte sur mon Maître pour que tout se passe bien.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
9 janvier   Bonjour
Effectivement hier a été une journée très particulière elle s'est terminé à 23 h 30. Il ne fallait pas pour autant attendre notre rapport complet dés hier soir.
Bonne journée    Stagiaire 009
 
  
10 janvier  Bonsoir,
Nous achevons un week-end sympa.
Vendredi nous avons rencontré Jean Luc et passé un après midi riche en émotion. Je commencerais à vous raconter tout cela à partir de lundi.
Aujourd’hui nous avons rangé la décoration de Noel et nous sommes allés faire les magasins : « soldes » obligent. En rentrant j’ai réalisé l’épreuve que vous m’avez demandée en début de semaine.
Arrivé devant chez nous mon Maître m’a demandé de me déshabiller entièrement dans la voiture. J’ai successivement posé mon pull, mon haut,… jusqu'à me retrouver totalement nue. J’ai ensuite regagnée la maison ainsi en prenant une pose de soumission avant de pouvoir enfin entrer.
Je vous joins les photos.
Bonne soirée   Stagiaire 009   Vu le conjoint
 
 
 
11 janvier   Bonsoir
Je vais commencer à vous exposer le récit de notre rencontre avec Jean Luc.
Je savais depuis fin décembre que l'on devait se rencontrer courant janvier. C’était loin, je ne connaissais pas la date exacte...
C'est seulement en début de semaine dernière que mon Maître m'a donné le timing: ce serait Vendredi.
J'ai été surprise mais jusqu’à Mercredi ça allait puis j'ai commencé à m'inquiéter. Est ce que j'allais être à la hauteur? qu'allait il me demander ? qu'attendait il de moi?... Plus on se rapprochait de la date et plus mon stress montait. J'étais tendue, presque irritable...
Jeudi soir nous nous sommes plongés dans le blog et je suis allée relire tous les commentaires de Jean Luc concernant les dernières sorties ainsi que les épreuves qu'il avait proposées. Ça m'a fait du bien. En effet les commentaires étaient plutôt positifs, il semblait apprécier et ses conseils étaient souvent pertinents. Ça devrait aller...
Les épreuves proposées même si certaines n'étaient vraiment pas faciles étaient cependant dans l'esprit de ce que l'on pratique. Ça allait mieux, je me suis couchée un peu plus sereine.
Vendredi matin j'ai malgré tout senti à nouveau le stress me gagner surtout que j'étais seule. Mon Maître n'a pas pu se libérer. Heureusement il est rentré vers 13h, nous avons mangé et j'ai du me préparer. Mon Maître avait choisi ma tenue. Elle n'était pas trop difficile à porter; c'était déjà ça.
J'étais cependant tendue car il mettait d'autres tenues dans un sac ainsi que mes rosbuds et une cravache. J'ai également du préparer un petit texte que j'ai imprimé sur une feuille A4. Je ne comprenais pas tout et comme mon maître ne me disait rien ça me stressait encore plus. Heureusement j'étais occupée à me préparer et le temps passait vite, trop vite même car à 14h30, heure du départ prévu, je n'étais pas encore prête. Un dernier effort et à 14 h50 nous étions enfin dans la voiture. Pour un rendez vous à 15h30 ça allait être juste. Heureusement c'est pratiquement que de l’autoroute et nous avons roulé un peu vite. Nous sommes arrivés avec seulement 5 minutes de retard. Nous avons trouvé le point de rendez vous sans problème et Jean Luc est venu vers nous.
Bonne soirée  Stagiaire 009   Vu le conjoint
 
 
12 janvier  Bonsoir
Je poursuis le récit de notre rencontre avec Jean Luc.
A notre arrivée j'étais tendue mais le premier contact a été bon et c'est immédiatement allé mieux. Nous avons repris la voiture pour se garer un peu plus loin à proximité d'un parc plutôt sympa.
Jean Luc m'a examinée, ma tenue semblait convenir.
J'étais stressée car mon Maître marchait assez loin devant et était en pleine discutions avec Jean Luc. De quoi parlaient ils ? qu'allaient ils me demander ?
Nous avons finalement trouvé un coin tranquille de l'autre coté d'un petit ruisseau. Jean Luc m'a demandé de me déshabiller. Je ne savais pas trop quelle attitude adopter mais je me suis lancée. Cependant rapidement nous avons du arrêter nos jeux car le coin s'est avéré moins tranquille que prévu. Pas mal de gens se promenait dans ce parc. Nous avons fait demi tour et dans une allée plus calme Jean Luc m'a fait ouvrir mon chemisier; J'ai continué ma promenade avec un sein à l'air. Je faisais attention à ce que personne ne me vois mais en fait j'avais confiance car j'avais pu me rendre compte précédemment qu'il faisait attention à ne pas trop m'exposer. J'étais rassurée. Au bout d'un moment j'ai pu mettre mon manteau et nous avons regagné la voiture.
Demain je ne vous enverrai pas de message car mon Maître est en déplacement.
Bonne soirée   Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
14 janvier Bonsoir
Mon Maître viens de rentrer après sa réunion.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
15 janvier  Bonsoir,
Aujourd’hui il fait un temps exécrable : froid brouillard neige par moment. Nous avions un peu de temps libre cet après midi mais nous ne sommes pas sortis. Nous en avons profité pour ranger, remettre de l’ordre dans la maison, répondre aux vœux des internautes et réagir aux commentaires faits sur le blog. Je vous joins quelques photos de ma tenue du jour.
A dimanche soir
Bonne soirée  Stagiaire 009   Vu le conjoint 
 
 
17 janvier  Madame.
Avant de commencer plus loin , notre secrétaire tient a rectifier une erreur.
Dan notre message consacré aux vœux, celui ci situait votre visite au salon de l'érotisme  Lyon en décembre 2005. C'était effectivement en décembre mais en 2006...

Cela étant dit, nous avons repris nos petites réunion ciblée sur votre parcours dans le stage.
Nous espérons que vous avez lu avec attention tout ce que nous vous souhaitons pour 2016, et que cette année vous verra encore franchir un nouveau pas vers plus de soumission.
Nous avons vu, avec satisfaction, que votre Maître agissait de son coté pour trouver de quoi vous permettre d'avancer....
Celui ci, depuis fin décembre d’après vos dires, votre Maître vous avait informé, plus ou moins vaguement pour garder un certain mystère, d'une prochaine rencontre avec Jean-Luc....
Votre Maître «  a tout compris »de la séparation qu'il doit y avoir entre la vie de couple de tout les jours et la vie et le rapport soumise/Maître...
Dans le premier cas, il est bon de tout se dire, dans le second cas moins la soumise en sait, mieux cela vaut pour tester ses réactions pendant les situations de soumission  proposées....
 
Lors de l'annonce de cette rencontre par votre Maître, il est vraisemblable que vous ne connaissiez pas encore Jean-Luc, hormis les épreuves qu 'il vous proposait de réaliser. 
Il était bien normal de votre part que votre esprit soit assailli de nombreuses questions. Vous avez su vous poser les bonnes :
Alliez vous être a la hauteur de ce qui allait pouvoir vous être demandé ?: sans encore connaître le déroulement de cette rencontre, nous savions que vous assureriez avec succès ce qui vous attendrait.
Vous avez la force de caractère et le désir de montrer a votre Maître que vous seriez une «  bonne soumise »,  comme vous l'aviez été lors des précédents contrôles.
Qu'allait il vous demander ?: apparaître nue devant un inconnu, encore une fois. Peut être vous laisser embrasser comme Philippe l'a déjà fait. Vous laisser caresser  les endroits les plus intimes de votre anatomie. Sûrement subir quelques humiliations. Avoir a servir de jouet pour quelques instant de bondage et de SM....Rien que votre Maître n'aura autorisé....
Qu'allait attendre de moi Jean-Luc ?:de l’obéissance, de l'entrain, le don de votre personne, l'acceptation docile de tout ce qui vous sera demandé, un total investissement de votre part..
 
L’état de stress et d’irritabilité dont vous nous faites part est révélateur que vous êtes encore loin du but que nous vous souhaitons d’atteindre. Vous n'êtes pas encore tout a fit maître de vos émotions. Ce qui vous rend a la fois fragile et naturelle, et en même temps consciente des devoirs qu'impliquent votre soumission.
Dans ces moments là, reposez vous sur votre Maître. Celui ci connaît ce qui est réalisable pour vous et saura « négocier » avec les différentes personnes qu'il vous fera rencontrer, les limites a atteindre  ou ne pas dépasser.
Essayez dans les jours qui précèdent« une rencontre », de faire le vide en vous et de ne penser qu' va ce que vous pourrez en retirer de positif. Ne vous focalisez pas sur les contraintes a endurer, mais sur les plaisirs a garder en souvenir...
Dans quel état étiez vous tout au long du chemin ( moins d'une centaine de kilomètres d’après nos estimations) ? Et lorsque Jean-Luc s’est avancé vers vous étiez vous enfin soulagée d'entrer dans le vif du sujet ?
Nous attendons avec impatience le déroulement de cette rencontre.
De 15 heures a 23heures 30, il a du se passer bien des choses....
A vous lire et admirer en photos ou vidéos pour illustrer cette journée...
Le club des 6
PS. Ou est le rituel de rentré obligatoire ?
 
 
 
Bonsoir,
Nous venons de passer un week-end tranquille et reposant en famille. Cet après midi nous avions un peu de temps et nous sommes allés nous balader en Belgique du coté de Rochefort.
Mon Maitre avait choisi ma tenue. Elle était on ne peut plus simple mais heureusement dessus j’avais mon manteau noir. Il y avait de la neige, il faisait froid – 3° mais le paysage tout blanc était magnifique.
A Rochefort nous avons fait un tour du village (l’été se doit être très agréable) et nous sommes allés boire un chocolat liégeois dans une brasserie. Je n’étais pas très à l’aise car j’ai du ouvrir mon manteau et il y avait pas mal de monde. Tout c’est bien passé…
En ressortant nous avons fait une photo inspirée de notre rencontre avec Jean Luc….
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
18 janvier  Bonsoir
Un début de semaine calme. Mon Maître est pris par son travail.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
19 janvier  Bonsoir
Je reprends le récit de ma rencontre avec Jean Luc.
Nous avons repris la voiture et nous nous sommes dirigés vers la voiture de Jean Luc. Une fois sur place nous avons fait quelques pas dans une petite rue. A ce moment Jean Luc a exigé que je pose mon manteau puis mon chemisier et enfin ma jupe. J’ai hésité un peu puis prise dans le jeu je me suis exécutée sans difficulté. C’est seulement une fois quasiment nue que j’ai réalisé et que j’ai commencé à stresser un peu. Il faisait cependant frais et Jean Luc m’a autorisé à remettre mon manteau mais sans pouvoir le boutonner.
J’étais prête pour réaliser l’épreuve intitulée «  la boulangerie ». J’ai dû aller acheter un croissant dans un boulangerie situé à quelques dizaines de mètre de la voiture avec juste mon manteau qu’en plus je ne devait pas boutonner. Je n’étais pas très à l’aise surtout que Jean Luc insistait pour que je pose également mon écharpe. Apres discutions j’ai fini par la garder. La situation s’est vite compliquée. Il fallait déjà que je gagne la boulangerie en passant devant un bar puis que j’attende au feu pour pouvoir traverser. On me regardait je n’étais pas tranquille mais j’ai fait abstraction de tout cela et je me suis dirigée d’un pas décidé vers la boulangerie. Je faisais attention à bien garder mon manteau fermé. Dés que je suis entrée la boulangère m’a observée . Elle m’a déshabillée du regard et elle s’est longuement attardée sur mon collier. J’étais tendue mais comme elle n’a pas fait de remarque c’était tout à fait acceptable. J’ai payé puis pris le sachet d’une main. L’autre maintenait mon manteau fermé. En quittant la boulangerie j’eu cependant la surprise de devoir m’aider de mes deux mains pour ouvrir la porte. Mon Manteau s’est ouvert malgré ma promptitude à le refermer. Enfin je sortais et puis ici je ne connaissais personne alors… Jean Luc m’attendait dehors. Nous avons échangé sur cette épreuve et nous avons regagné la voiture. L’épreuve s’est finalement bien passée… 
Bonne soirée   Stagiaire 009   Vu le conjoint
 
 
20 janvier Bonsoir
Aujourd'hui mon Maître était en déplacement. Pour ma part j'avais une réunion dans le cadre de mon club et je n'ais donc rien fait pour mon stage.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
 
21 janvier  Bonsoir
Mon Maitre avait décidé que cet après midi nous ferions l’épreuve proposée par Philippe et intitulée « Tombe la neige… ».
Je me suis mise nue et je n’ai eu le droit de mettre que des bas noir et mes bottines. Mon Maitre a également préparé mon Rosebud à queue et le mors. Pour sortir il a accepté que je mette mon gilet noir car il faisait froid et la voiture n’était pas encore chaude. Nous avons pris la route et rapidement la chaleur a envahie l’habitacle. Mon Maitre m’a alors fait poser mon gilet et c’est donc nue que j’ai continué le trajet. J’étais bien et finalement très détendue
Nous avons roulé une petite demi-heure puis on s’est engagée sur une route enneigée et rapidement mon Maitre a stationné en bordure de foret. Il a préparé son appareil photo il m’a mis le mors et le rosebud et j’ai du me lancer. J’étais bien au chaud mais finalement c’est assez facilement que j’ai quitté la voiture. Nous sommes partis par un chemin forestier. Mon Maitre prenait des photos. J’ai du marcher, courir, marcher, aller, venir ….Je ne pensais pas au froid, j’étais prise par l’épreuve. Cependant au bout d’un moment j’ai commencé à sentir la fatigue puis petit à petit le froid me gagner. Heureusement mon Maitre a décidé que nous allions regagner la voiture. Je me suis dépêchée et c’est avec soulagement que je me suis retrouvée à l’intérieur. Mon Maitre avait mis le moteur en marche il faisait bon, j’étais bien et tout c’était bien passé mais ce fut juste. En effet à peine 2 minutes après notre retour une voiture passait a coté de nous sur la route.
Bonne soirée   Stagiaire 009   Vu le conjoint
 
 
22 janvier  Bonsoir
Aujourd'hui mon Maître a travaillé toute la journée.
Je vous envoie la suite des photos faite hier lors de l'épreuve tombe la neige.
Bonne soirée    A dimanche soir   Vu le conjoint   Stagiaire 009
 
 
24 janvier  Bonsoir,
Nous avons passé un bon week-end malgré un temps exécrable. Il fait moins froid mais aujourd’hui nous avions un brouillard dense qui ne s’est pratiquement pas levé de la journée.
Cet après midi nous sommes allés visiter le musée Celtes à Libramont. Mon Maitre avait décidé que nous réaliserions l’épreuve proposée par Jean Luc et intitulée « opaque ». Je portais donc un collant mais sans jupe et avec un haut court qui mettait largement mes fesses en vue. Dessus j’ai pu mettre mon manteau mais sans pouvoir le fermer. Puis dans le musée il faisait bon et mon Maitre m’a demandé de poser mon manteau. Je n’étais pas à l’aise même si heureusement il n’y avait pas trop de monde. J’ai donc fait toute une partie de  la visite sans le manteau. Au début j’étais très crispée puis c’est allé mieux. Je suis sortie du musée ainsi et j’ai regagnée la voiture (heureusement garée à proximité immédiate) sans mon manteau. J’ai été contente quand je me suis retrouvée dans la voiture.
Bonne soirée  Stagiaire 009   Vu le conjoint
 
 
 
25 janvier Bonsoir
Une journée calme. Mon Maitre a travaillé toute la journée et il vient juste de rentrer.
J'ai vu votre message. Je vous réponds des demain.
Bonne soirée   Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
Bonjour,
voici mon compte rendu de la rencontre avec s009 et son maître.
Avec le maître de s009, nous avons convenu que notre rencontre tournerait  autour des grands axes suivants : humiliation de s009 et apprendre à se  confronter/soutenir le regard des autres.
Dans un premier temps, avec le maître, nous avons marché et discuté  longuement en laissant s009 marcher seule derrière nous à au moins  dix-vingt mètres.
Arrivé dans un parc, nous avons constaté qu'il y avait pas mal de monde. En se rendant dans un coin qui semblait plus tranquille, j'ai demandé  l'autorisation au maître de s009 de vérifier l'absence de port de  sous-vêtement de sa soumise. Face à nous, arrivait une femme d'une  soixantaine d'années. Alors qu'elle n'était qu'à une trentaine de  mètres, j'ai demandé à s009 de se tourner vers moi, d'ouvrir son manteau et de soulever sa jupe. Elle l'a fait sans l'ombre d'une hésitation.  J'ai voulu évaluer sa docilité en avançant d'un pas en direction de  l'autre femme. Très naturellement et très docilement, s009 a pivoté sur  elle-même pour que je continue à l'observer, au risque d'être vue par la passante. Son maître, constatant que la nudité de sa soumise allait  être forcément exposée, a fait écran de son corps. La femme nous a  croisé en nous regardant avec curiosité se demandant sans doute, mais  que font-ils? mais pas de reproche dans son regard, juste une pointe de  curiosité.
Chemin faisant, j'ai demandé à s009 de me dire qu'elles étaient les insultes  qu'elle aimait et celles qui la blessaient. sa réponse fut simple : elle n'en aime pas mais elle accepte d'en recevoir si le maître juge bon de  lui en adresser. Arrivés à l'endroit choisi (après un petit pont), j'ai  commencé à contrôler s009. A cause du froid, je ne l'ai pas déshabillée  entièrement. J'étais en train de soupeser ses seins lorsqu'une mère est  arrivée avec son très jeune fils. Ils se sont arrêtés derrière nous à  moins de dix mètres pour jouer sur le pont. J'ai demandé à s009 de  rabattre les pans de son manteau et de se tourner face à eux.  Discrètement, je me suis approché d'elle par derrière et  lui ai caressé les fesses à travers ses vêtements. S009 était très gênée car elle m'a  dit "mais on va nous voir". J'ai continué tout en lui faisant comprendre que si elle ne réagissait pas, personne ne remarquerait notre manège.  Pour lui prouver mes dires, j'ai poursuivi en lui caressant la raie et  en lui parlant. A plusieurs reprises, l'autre femme a regardé dans notre direction sans rien remarquer.
Nous sommes repartis et nous avons croisé une autre femme qui s'était arrêté avec son petit fils. Le maître de s009 s'est éloigné assez loin pour  savourer la suite et prendre une photo. Après avoir dépassée la grand  mère, j'ai pris le manteau de s009 ( à ce moment-là, l'autre femme a  décidé de reprendre son chemin dans la même direction que nous) et elle  s'est promenée avec un sein à l'air. A cause du contraste avec le noir  du chemisier, le sein blanc de s009 était visible de très très loin !  Je me suis écarté, et seule, s009 a continué son chemin, très à l'aise.  J'étais très fier d'elle... nous avons rejoint son maître et nous lui  avons rendu son manteau.
Après cette première épreuve, nous avons voulu réaliser la deuxième mais les  différents bars sélectionnés via internet se sont révélés ne pas être à  la hauteur de nos attentes, alors avec le maître de s009, nous avons  décidé de changé de plan.
 
N'ayant pas trouvé de bar avec des toilettes pour que s009 se change (tout en  attirant les regards sur elle), nous avons décidé qu'elle ôterait ses  vêtements dans une petite rue, un peu à l'abri des regards, mais pas  trop quand même. Seule montée de stress quand des policiers sont montés à bord de leur véhicule garé à deux cent mètres derrière nous et sont  partis. Pour que s009 ne soit pas trop stressée par l'arrivée et le  départ de riverains, je me suis interposé entre elle et la rue. Comme  vous pouvez le constater sur une photo, elle a le sourire! Après cet  effeuillage, elle remis son manteau qu'elle a dû garder fermé d'une  seule main. Après la prise de photo, j'ai corrigé la tenue de s009 car  son décolleté n'était pas assez vertigineux à mon goût. C'est avec un  décolleté impressionnant qu'elle est allée réaliser l'épreuve de la  boulangerie.
Nous nous sommes rendus à proximité d'une boulangerie pour que s009  réalise l'épreuve "la boulangerie". C'est donc nue sous son manteau noir fermé d'une seule main (en dessous des seins) que s009 est allée  m'acheter un croissant. Son manteau tenant chaud, j'ai voulu qu'elle  enlève son écharpe pour que son décolleté vertigineux soit bien  visible... mais elle a refusé car elle avait besoin de cet écran pour  dissimuler sa nudité. J'ai accepté qu'elle garde cette étoffe autour du  cou à la condition que son écharpe ne soit pas nouée serrée...  C'est donc de  façon encore plus visible qu'elle est passé à côté d'un bar où plusieurs personnes l'ont regardé, qu'elle a attendu que le feu passe au vert  (j'imagine que plusieurs automobilistes ont dû apprécier...), puis  qu'elle a traversé la rue sous le regard étonné de deux jeunes à  scooter. Pour être sûr que s009 ne triche pas, je l'ai accompagné  jusqu'à la porte pendant que son maître est resté à la voiture.
Dès qu'elle est entrée dans la boutique, la boulangère l'a tout de suite  remarquée. Je l'ai vu regarder notre chère s009 dans les yeux puis son  regard s'est arrêté sur son collier puis a plongé dans son décolleté.  Mais en bonne professionnel, elle n'a rien dit. D'une main, s009 a donné l'argent, a pris la monnaie puis le croissant avec cette même main. En  sortant, s009 s'est rendu compte que la porte était plus difficile à  ouvrir qu'elle ne le pensait. Sous le regard curieux de la boulangère,  s009 a dû écarter les jambes pour avoir un meilleur appui (du moins  c'est ce que j'ai cru sur le coup, j'ai appris par la suite qu'elle a dû se servir de ses deux mains!)... ce geste  nous a permis (à moi aussi) de constater que notre chère soumise ne  portait pas de jupe ni de culotte ! Une fois dehors, s009 m'a donné le  croissant puis nous avons discuté de l'épreuve et des réactions de la  boulangère. Au carrefour, nous nous sommes séparés pour prendre deux  chemins différents pour retourner à la voiture. En passant près du bar,  une personne, sortie dehors a profité du spectacle que donnait s009 pour se rincer l'oeil sans se cacher... mais courtois, il n'a rien dit.
En conclusion, s009 s'est rendu compte que les professionnels ne  manifestent aucune critique quand une soumise entre dans leur boutique  et que les passants regardent... mais n'apostrophent pas forcément une  femme qui s'exhibe !
Nous nous sommes rendus ensuite dans un magasin de vêtements en pleine  période de solde et bondé. Pendant le trajet, s009 s'est rhabillée.
Dans le magasin, nous n'avons pas pris de photo (à moins que le maître de  s009 a pu le faire discrètement) car je savais que ce que j'allais  imposer à s009 allait la stresser un maximum. Nous nous sommes dirigés  tout trois vers les rayons des mini jupes et des chemisiers  transparents.Pendant qu'on cherchait, j'ai caressé les fesses de s009 à  travers ses vêtements.  Ne trouvant pas exactement ce qui convenait,  j'ai demandé conseil à une vendeuse... et alors qu'elle était tout près, j'ai caressé de nouveau les fesses de s009, tout en étant discret, mine de rien. A un moment donné, s009 s'est éloigné de nous et j'en ai  profité pour demander à son maître de se mettre avec moi pour lui  caresser les fesses en même temps.
Comme vous pouvez l'imaginer, s009 a cherché à attirer mon attention sur le  fait qu'on allait être découverts et mis à la porte. Pour lui montrer  qu'on ne risquait rien si on faisait "comme si de rien n'était", j'ai  glissé ma main dans la poche de son manteau et je lui ai caressé le  sexe. Je l'ai invité à regarder autour de nous comme s'il ne se passait  rien entre nous et elle a constaté que personne ne regardait dans notre  direction. Seule une femme voilée a regardé dans notre direction mais  son regard ne s'est attardé que sur le collier de s009.
Après avoir choisi quelques articles (qui se sont révélés décevants), s009  est allée les essayer dans une cabine. Son maître m'a laissé  l'accompagner seul. C'est donc dans cet endroit très exigu que notre  chère soumise s'est dévêtue seule sans son maître devant un "presque  inconnu". Je peux vous garantir que s009 était gênée. Pour l'aider à  retrouver ses esprits, je l'ai laissée seule à plusieurs reprises, en ne faisant pas très attention quand j'ouvrais les rideaux (j'avais  l'autorisation de son maître de laisser les rideaux entre ouverts).  Alors qu'elle était de dos et qu'elle se regardait dans le miroir, je  suis venu lui caresser les flans, les épaules puis les seins et je lui  ai déposé un baiser dans le cou.
Avant de quitter la cabine d'essayage, je lui ai remis un soutien gorge rouge que j'avais acheté quelques jours auparavant pour réaliser l'épreuve  "cadeau pour un fétichiste".
Cette épreuve dans ce magasin était une première pour s009 si j'ai bien  compris. A plusieurs reprises, alors que j'entrais dans la cabine pour  la voir, elle a répété : "ça ne ce fait pas, on va se faire remarquer et être expulsés du magasin". Malgré sa gêne, elle a été docile et elle a  écouté mes arguments et mes conseils pour finir par accepter la  situation.
Après cette épreuve, nous sommes allés dans la voiture pour que s009 puisse  mettre une paire de collants sans couture noir (Golden Lady, liberté  absolue) et qu'on discute de la suite car au départ, s009 n'était pas du tout d'accord de réaliser l'épreuve "la boutique de lingerie". En  effet, l'idée du départ était que s009 se retrouve le plus nue possible  devant une vendeuse de lingerie et qu'elle expose toutes ses marques de  soumission sans avoir la possibilité de fuir !
Quand j'avais préparé les épreuves avec son maître, j'avais anticipé les  réactions de refus de la part de s009. Il était évident que pour elle,  il serait inconcevable qu'elle se mette nue devant une vendeuse. Si j'ai bien compris ce que l'on m'a dit, il est plus fréquent qu'on le pense  qu'une femme entre dans une boutique de lingerie juste avec une paire de collants.
Bien qu'ils ne cachent pas grand chose, les collants donnent l'impression à  la femme d'avoir quelque chose sur la peau et donc d'être moins nue.  Fausse illusion bien sûr !
Voila pourquoi dans la voiture, j'ai donné à s009 une paire de collants (sans oublier que j'aime aussi ce vêtement surtout s'il est sans couture car  il épouse toutes les formes de la femme). Autre réticence : les  réactions de la vendeuse... Après une bien courte discussion (selon  moi), s009 a compris que la vendeuse allait rester professionnelle tout  comme la boulangère. Ces réticences tombées, s009 est sortie de la  voiture prête à accomplir l'épreuve tant redoutée de la boutique de  lingerie... A ce moment-là, j'étais très fièr de la soumise qui était  devant moi car elle montrait réellement une envie de se dépasser !
Son maître nous a laissé seuls entrer dans la boutique et nous avons choisi plusieurs articles. S009 est entrée dans une cabine très petite  (seulement un mètre par un mètre avec des miroirs!). Elle s'est dévêtue  entièrement sauf les collants et a passé un soutien gorge noir (l'ordre  des articles est sûrement erroné, désolé). La vendeuse s'est approchée  pour savoir si s009 avait besoin d'aide et contre toute attente, elle a  répondu "non !". J'ai passé la tête dans la cabine et lui ai rappelé que ce n'était pas la réponse attendue ! J'ai insisté et fait en sorte que  s009 ai besoin d'aide pour choisir la bonne taille. Une fois exposée au  regard de la vendeuse (le collier ne pouvait pas être caché par une  étoffe, ni les marquages sur le sein et la cuisse; malgré la situation,  la vendeuse a toujours gardé un comportement professionnel), s009 s'est  vite reprise et pour chaque article la vendeuse est venue donné son avis (soutien gorge noir en cuir, guêpière noire, nuisette rouge, différents soutiens gorges, notamment le dernier : un soutien gorge rouge demi  bonnet...)
En bonne soumise qu'elle est, et une fois qu'elle a pris confiance, s009 a mis cet article comme s'il s'agissait d'un "présentoir" ! Ses seins se  voyaient très bien et la vendeuse lui a fait corriger cette erreur en  lui expliquant que les mamelons ne doivent pas être visibles. Ce qui m'a frappé, c'est que c'est la première et  seule fois que la vendeuse ne  m'a pas permis de voir le résultat car elle a tiré correctement le  rideau et elle est restée devant la cabine pour attendre de donner de  nouveau son avis. Autre détail troublant, alors qu'elle voulait dire que les seins ne doivent être exposés avec cet article, elle a dit  l'inverse tout en montrant à s009 la bonne manière de le porter...
Au début, j'étais venu dans cette boutique pour offrir à s009 et à son  maître un porte jarretière/serre-taille, mais puisqu'il n'était plus  disponible, j'ai acheté ce soutien gorge rouge en souvenir de cette  épreuve et des réactions de la vendeuse.
Au moment de payer, la vendeuse nous a demandé si on voulait la culotte,  mais s009 a répondu sans l'ombre d'une hésitation "non, merci !".
Dehors, nous avons discuté de cette épreuve et nous avons préparé l'épreuve "cadeau pour un fétichiste".
S009 a enlevé le soutien gorge rouge que je lui avait fait mettre un peu  plus tôt et la culotte qu'elle avait enfilé aussi. Elle les a pliés  consciencieusement puis placé dans un papier sur lequel s009 avait écrit un petit mot. Elle est allé placer de manière bien visible le paquet  sur une borne devant le magasin et nous avons attendu de longues minutes qu'un passant ramasse le cadeau. Bien que le tissu rouge se voyait de  loin, personne n'a portait d'attention à cela. Avant de repartir, s009  est allé recherché le cadeau car on allait le mettre ailleurs.
Il était prévu qu'après ces épreuves, s009 en réalise une dans une  boutique sex-shop, mais son maître a décidé que c'était suffisant pour  le moment et qu'il était l'heure de rentrer chez eux.
Sur la route, nous nous sommes arrêtés sur une aire de repos et s009 a  déposé de façon très visible les sous-vêtements  sur un cendrier juste à l'entrée de la station. Bien qu'il y ait eu plusieurs personnes qui  soient passés, personne n'a pris le cadeau. Trois heures plus tard, au  retour, je me suis arrêté sur cette aire et j'ai constaté que le cadeau  n'y était plus, et qu'il ne se trouvait ni dans la poubelle ni dans les  plates bandes.
Voilà pour aujourd'hui, la suite dans quelques jours
Jean-Luc
 
26 janvier  Bonsoir
Journée chargée : mon Maitre a travaillé toute la journée et moi j'avais une réunion au sein de mon club.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
27 janvier  Bonsoir
Une nouvelle journée très calme pour mon stage. Mon Maître est très occupé actuellement. J’espère que l'on trouvera quand même un peu de temps pour nous cette semaine.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
28 janvier Bonsoir
Aujourd'hui j'étais à Paris pour la journée. Nous avons fait les magasins et bien profité de la journée. Je viens juste de rentrer.
Bonne soirée  Stagiaire 009  Vu le conjoint
 
 
 
 
29 janvier  Bonsoir,
Ce soir nous étions en ville et en rentrant mon Maitre avait décidé que nous ferions l’épreuve Black and White proposée par Jean Luc. Je m’étais habillée en conséquence : bas noir, porte jarretelle rouge et pull mi long noir.
Nous sommes sortis du plein centre de Charleville et rapidement, mon Maitre s’est garé dans une rue bien éclairée.
J’ai posé mon manteau et c’est en porte jarretelle avec simplement mon pull que j’ai du sortir. Je n’étais pas très rassurée mais malgré tout prête à réaliser cette épreuve. Je me suis lancée en m’éloignant rapidement de la voiture. Mon Maitre est resté pas très loin pour prendre des photos. Au début j’étais stressée, j’avais peur que l’on me voit ainsi surtout que le flash de l’appareil n’était pas discret. Petit à petit je me suis enhardie et après quelques minutes c’est allé nettement mieux.
Je ne sais pas quelle aurait été ma réaction si j’avais croisé un passant à pied, mais par contre des voitures sont passés tout près de moi sans que je panique. J’ai du rester plus d’un quart d’heure dehors à arpenter la rue. J’étais maintenant à l’aise et c’est le froid qui a donné le signal du retour. J’ai quand même rejoins la voiture avec soulagement mais également une certaine fierté d’avoir réussie cette épreuve. Il y a quelques mois encore je ne pense pas que j’aurai osé. Et oui je progresse…
A dimanche soir   Bonne soirée
Stagiaire 009   Vu le conjoint 
 
 
 
 
31 janvier  2016 Bonsoir,
Nous venons de passer un week-end en famille.
Tout c’est bien passé malgré le temps toujours aussi mauvais : pluie brouillard….Nous ne sommes pratiquement pas sortis.
Nous avons par contre trouvé un moment pour mettre en forme la petite séquence vidéo tournée par mon Maître a l’occasion de l’épreuve « Tombe la neige ».
Bonne soirée   Stagiaire 009    Vu le conjoint
 


06/01/2016
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres