Stagiaire009

Stagiaire009

godemaïs



Avec le printemps, le maïs va de nouveau apparaître dans les champs de
France. Les épis de cette plante peuvent constituer d’intéressants
godemichets, tant par leur longueur que par leur surface irréguliers
propre à exciter vagin et autres orifices. Mais leur diamètre
relativement important peut limiter la pénétration. Je propose un
intéressant exercice pour étudier cette question. Il se déroulera
sur toute la saison de croissance de l’épi, en gros de fin juillet
à septembre-octobre. L’épi commence à grossir sur la tige de la
plante après la floraison, qui correspond à l'apparition ds
"barbes" au bout de la fleur femelle. Environ deux semaine
après, l’épi commence à se former avec une taille suffisante
(quelques cm) pour pouvoir être extrait des feuilles ("spathes")
qui l'entourent.

Choisissez un champ de maïs assez isolé et abordez-le par un côté peu
passant, pour être tranquilles. La soumise, entièrement nue
évidemment, choisira 3 épis quelle arrachera de la plante et
qu'elle dépouillera de ses feuilles. Elle introduira un de chaque
dans ses orifices : bouche, sexe, anus. Elle pourra être
autorisée à se masturber avec. Le maître prendre toutes les photos
utiles à immortaliser et faire connaître ces tests, voire de
petits films qui pourront être partagés sur des plateforme genre
Youporn..

Evidemment, ces pénétrations seront faciles au début, les épis etant ce
petite taille (quoique la pénétration anale puisse être difficile
car le petit épi est assez mou ; la soumise pourra dilater
d'abord son anus avec 2-3 doigts pour faciliter la pénétration).
L'intérêt de l'exercice est de le répéter chaque semaine, en
rendez-vous hebdomadaire, pour suivre la croissance des épis. Leur
taille augmentant, les pénétrations pourront devenir plus
difficiles … mais les masturbations aussi plus intéressantes pour
tous.

L'objectif est pour la soumise de parvenir à se pénétrer par tous les
orifices jusqu'à la fin de saison de croissance des épis (quand ils
deviennent complètement durs et les gains tout secs), vers octobre.
On pourra mesurer le diamètre maximal que la soumise parvient à
faire entrer dans chacun de ses orifices. Cela lui permettra de voir
l'en prochain si elle améliore ses performances d'années en année !



23 appréciations
Hors-ligne
très original !! bravo à vous.
ramsesnoir

2 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir à tous
Voici en effet une excellente proposition qui pourra je l'espère se réaliser si le maître y consent.
Comme le souligne l'auteur de cette proposition, la soumise devra être naturellement entièrement nue, sans chaussures non plus, à poil !
Au plaisir
Steph

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres