Stagiaire009

Stagiaire009

deuxieme epoque

 DEUXIEME  EPOQUE



Cette partie, du document va parcourir le deuxième niveau de votre stage. Bien entendu ce niveau n'est pas encore terminé. Si le but du premier était de vous «dégrossir», celui ci a pour but d'aller encore plus avant et de  trouver en vous d'autres forces pour vous surpasser dans les épreuves proposées. Ce niveau demandera à votre Maitre beaucoup plus d'initiatives de sa part pour mener le a bien.

 

 

Q: Le grand jour était enfin arrivé, celui de la remise de votre diplôme de 1° niveau. Maitre 42, une connaissance, a bien voulu vous le remettre tout en vous faisant passer une sorte d'épreuve initiatique, retrait du string, port de la laisse, le tout en présence de public. Puis, après avoir trouvé un endroit plus intime, celui ci a «pris possession» de votre corps, ne se privant pas de le palper aux endroits les plus intimes ou de vous faire réaliser quelques exercice. Enfin, de retour chez vous comme pour marquer  leur reconnaissance, votre Maitre et Maitre 42 vous ont caressé. Vous reste-t-il encore assez de mémoire à propos de cette remise de diplôme, pour nous en faire part une nouvelle fois de vos sentiments lors de cette journée?

R: Une très grosse anxiété avant la rencontre mais ensuite je n’en garde que de bons souvenirs. Ce fut un très bon moment.

 

Q: En ce début de deuxième niveau, et par la même de nouvelle année, vous avez marqué ce passage par un enregistrement audio. Grâce a ce moyen, vous avez pu ainsi donner le plaisir a tous les internautes, d'entendre le son de votre voix.  Pense vous que par ce biais, vous faites encore plus dont de vous ?

R: Oui c’est une autre manière de s’exprimer de se dévoiler.

 

Q: De même le 24 janvier vous avez signé votre engagement a tout faire pour que ce niveau soit le plus enrichissant pour votre soumission. En connaissez vous encore les termes, et croyez vous  être fidèle a ceux ci?

R: Objectivement c’est loin. Actuellement mon Maitre envisage de me faire signer un nouveau contrat de soumission.

 

Q: Un autre enregistrement de vous, nous permet de vous entendre dire que «vous vous engagiez à accepter  d'être contrôlée par tout internaute qui en ferait la demande, a condition que celle ci soit validée par le webmaster et votre Maitre». Au moment où vous déclariez cela, étiez-vous pleinement consciente de tout ce que cela pouvait impliquer ?

R: Je pense que oui J’étais prête.

Q: Vous avez découvert le programme de ce niveau 2 et l'avez trouvé selon vos propres mots «minutieux, soigné, soucieux du détail, imaginatif» et vous avez aussi exprimé que votre tâche serait « sympathique, excitante mais aussi un peu inquiétante». Avez vous eu des craintes de ne pouvoir y arriver et de décevoir ?

R: Oui beaucoup de crainte car certains exercices nécessite pas mal de temps d’autre de faire des rencontres ce qui n’est pas évident etc

 

Q: Dans le même ordre d'idées, vous attendiez beaucoup sur les encouragements des internautes. Cette motivation était elle pour vous des plus importantes?

R: Oui c’est important de sentir que d’autres personnes partagent notre style de vie

 

Q: Notre petit groupe vous avait donné comme nom de soumise celui de Messaline. Avez vous alors fait des recherches sur ce nom et l'avez vous trouvé approprié a votre personne?

R: Non pas spécialement et mon Maitre préfère mon numéro et je pense que c’est la même chose pour moi

 

Q: Un problème s'est posé tout de suite en ce début d'année, concernant votre poids. S'il était évident que cela se voyait sur les photos, était ce un choix de votre maitre de vous voir mincir, ou un choix partagé ou subi par vous?

R: Un choix de ma part. Un choix partagé

 

Q: Une photo de vous prise en début février vous montrait nue, de face et mesurée sous toutes les coutures. Vous aviez déclaré que cela «donne l'impression d'être plus exposée».Vous souvenez vous encore de ce   qui a motivé cette réflexion?

R: Non mais c’est vrai que  l’impression est particulière quand on se voit en photos avec toutes ces dimensions étalées….

 

Q: Photo N°7. Nous avons choisi cette photo, toute simple, pour vous poser cette aussi simple question: pensez vous qu'il soit normal, pour une soumise, que son corps soit entièrement mis a disposition du plus grand nombre?

R: Son corps peut être mis à la disposition de ceux choisi par son Maitre oui

 

 

 

Q: En ce niveau 2, il vous est demandé de toujours porter sur vous vos marquages (invisibles), votre plug métallique (lui aussi invisible) et votre collier de chienne. Manifestement porter ceux ci ne semble plus vous poser autant de problèmes qu'avant. Diriez-vous que le port de ces différents objets vous est maintenant nécessaire pour vous forger le caractère voulu pour vous affirmer comme soumise ?

R: Oui je pense que l’on peut le voir ainsi. Ces signes sont devenus normal pour moi

 

Q: Tout au long de ce deuxième niveau, habitude prise, vous vous acquittez des différentes taches ménagères (cuisine, nettoyage....) dans les tenues prescrites. Ces tenues qui vous paraissaient dégradantes au tout début, vous paraissent elles maintenant appropriées et pratiques?

R: Je les ais intégrés mais elles restent malgré tout difficile à porter.

 

Q: Ce premier trimestre 2007 vous a vu recevoir votre premier contrôle par Maitre Stephen à Lyon. Si  votre stress était palpable lorsque votre Maitre vous en a fait l'annonce, nous vous avons trouvé sure de vous lors de celui ci. Nous disons cela car, sur les photos, nous n'avons pas trouvé trace sur votre visage (flouté) d'une quelconque peur ou appréhension. Seul peut être le fait de vous faire contrôler en pleine nature a du vous perturbe un peu. Mis a part ce fait, concevez vous qu'un tel contrôle soit un passage obligé pour une soumise et concevez vous que celui ci se doit d'être exécuté par une autre personne que votre Maitre ?

R: Oui tout à fait je garde un bon souvenir de ce contrôle.

 

Q: Manifestement, seul votre Maitre connaissait Maitre Stephen. Quand vous avez vu celui ci, vous imaginiez vous qu'un «contrôleur» de soumise pouvait ressembler a monsieur tout le monde, ou aviez vous une idée préconçue d'un physique particulier pour cette tâche ?

R: Absolument pas d’idée préconçue

 

Q:Selon vous, le fait d'avoir été mise a l'écart de la préparation de ce contrôle, vous a t'il plus contrarié ou au contraire protégée sur le plan émotionnel ?

R: Protégé c’est évident

 

Q: Le fait que vos parties les plus intimes soient manipulées par une personne étrangère devant les yeux de votre Maitre vous a t'il posé problème, ou au contraire a marqué la confiance que vous devez a votre Maitre?

R: Pas de problème. J’ai éprouvé de la fierté à accepter ce contrôle

 

Q: En ce début de deuxième niveau, vous continuez doucement à prendre l'habitude de rester seins nus, voir totalement nue en voiture, que ce soit en ville ou dans la campagne. Le fait de sentir la carrosserie autour de, semblant vous protéger, vous donne  plus d'assurance. Parfois des regards furtifs se posent sur vous, ou certains conducteurs, au contraire plus attentifs ont tout le loisir de vous observer et ne se privent pas de vous le faire savoir au hasard de la circulation.  Quelles opinions pensez vous qu'ont ces gens quand ils vous surprennent ainsi ?

R: Je pense d’abord de la surprise mis maintenant leurs opinions ??? Je ne me pose pas ce type de questions

 

Q: Les punitions, diverses et variées continuent de «tomber» sur vous en ce début d'année. Pensez vous que le fait d'être passée d'un niveau d'apprentissage (niveau 1) a un niveau de confirmation (niveau 2) oblige votre Maitre et le webmaster à plus de fermeté dans le contrôle de votre stage, et pensez vous que le fait de recevoir des punitions vous poursuivra tout au long du stage ?

R: Oui même si je le regrette

 

Q: Une soumise punie vaut elle mieux qu'une soumise abandonnée a sa médiocrité ?

R: Une soumise remise dans le bon chemin ; c’est important mais il n’y a pas que des punitions physique

 

Q: Vous avez débuté une série de films, qui semble t’il, change votre façon appréhender votre «nudité exposée». Film nue ou vous tournez sur place, film ou vous manipulez les pointes de vos seins, ou présentez vos fesses «face caméra»...Avez vous l'impression, grâce a ceux ci, de perdre plus facilement la pudeur qui vous empêche parfois de vous livrer entièrement ?

R: Je ne crois pas

 

Q: Photo n°8. Cette photo est tirée d'une de vos premiers contrôles. A ce jour, 3 ont été effectués. Estimez vous que le fait qu'un inconnu puisse, tout à loisir et sous les yeux de votre maitre, vous palper et investir des endroits très intimes de votre anatomie, est une façon de vous prouvez que vous voulez aller au delà de ce que vous pensiez être possible, sur le plan de la morale, et du respect que vous éprouvez pour votre maitre. ?

R: Oui les contrôles me forcent à me dépasser à aller au delà de mes limites. Je garde un excellent souvenir des différents contrôles subis

 

 

 

Q: Le 31 mai, vous réalisez une épreuve pour le moins facile. Vous deviez, toute une journée, resté nue, que votre Maitre soit présent ou non. A lire le récit de cette journée, vous étiez partagée entre deux sentiments, à la fois heureuse et embarrassée. Pourquoi ?

R: Je ne me souviens plus vraiment de cette journée mais la nudité pour la nudité ne m’apporte rien.

 

Q: Suit bientôt une autre grosse journée ce 26 juin, c'est a dire le port d'une couche tout au long de celle ci. Manifestement, votre Maitre voulait que cette journée soit une succession d'épreuves. Séance d'habillage, puis sortie au restaurant et enfin une promenade digestive. La journée fut longue et prenante. Que pensiez vous des initiatives prises par votre Maitre lors de cette journée, vous attendiez vous a être autant dirigée ?

R: Sans doute pas mais quand je suis avec lui je n’ai pas de problème ; j’accepte ses demandes. C’est vrai qu’une journée entière en couche ce n’est pas forcement facile a vivre.

 

Q: Le stage de niveau 2 demande encore plus d'investissements que pour le premier, bien entendu. Celui ci, entre autres choses, demande la participation d'autres Maitres ou internautes pour la réalisation de certaines épreuves. Comment vous êtes vous organisé pour tenter de trouver ces partenaires, et pensez vous consacrer a ces recherches suffisamment temps et de moyens ?

R: Je ne me suis pas organiser. Je laisse mon Maitre s’en occuper le cas échéant.

 

Q: Fin septembre, vous avez eu, malgré vous, votre première rencontre avec un couple lors d'une de vos sorties «dénudée» en pleine nature. Si la femme vous a regardé d'un air dédaigneux, son compagnon, lui, a semblé apprécier de vous voir en pareille tenue. Une fois la surprise passée, n'avez vous pas vous même apprécié d'avoir été vue ainsi?

R: Oui je pense ; après en général nous en parlons avec mon Maitre et ce sont plutôt des bons souvenirs

 

Q: Votre Maitre vous a habitué tôt à utiliser le coffre de votre voiture pour vous transporter, nue cela va de soit. Lors d'une de l'épreuve « le restaurant» le 11 octobre 2007, celui ci a corsé le tout en enlevant le haillon arrière de la voiture. Seulement équipée d'une simple couverture, il vous a laissé ainsi le temps de son rendez-vous. Si vous étiez partagée entre le fait de savoir ou vous vous trouviez et le fait de ne pas trop vous découvrir, comment avez vous vécu d'être ainsi abandonnée dans un lieu public?

R: Je me souviens effectivement d’avoir eu peur et surtout d’avoir trouvé le temps long

 

Q: Toujours sur le plan «initiatives», nous ne pouvons remarquer que vous savez en prendre relativement souvent, notamment dans le fait de savoir recevoir votre Maitre. Concevez vous cela comme naturel pour une soumise, ou hypocritement, en attendez vous des récompenses?

R: Non je ne le fais uniquement pour lui faire plaisir sans forcement rien attendre en retour

 

Q: Une nouvelle fois, votre Maitre vous a soumise a un contrôle, ayant trouvé en Maitre Charly, l'officiant de celui ci. Cette fois ci, pour que tout le monde, Maitres et soumise, soient plus a l'aise, ce contrôle a été prévu chez vous. Vous et votre Maitre vous sentiez tellement en confiance avec Maitre Charly pour lui dévoiler ainsi votre adresse ?

R: Non pas plus ni moins qu’avec un autre Maitre.

 

Q: Lors de ce contrôle, plus poussé que le précédent,  Maitre Charly a eu tout le loisir de vous palper en tous sens, de prendre son temps. A ce moment là pensiez vous être dans la peau d'une soumise ne faisant que son devoir, ou épouse, mère de famille, jetant tous ses principes de pudeur et de bonne tenue aux orties ?:

R: J’étais dans le jeu et pour moi je remplissais mon rôle de soumise

 

Q: Toujours lors de ce contrôle, il a été donné a une autre personne que votre Maitre, d'investir, manuellement, votre sexe et votre anus. Vous ne vous y êtes pas opposée ou tout du moins n'en avait pas exprimé le refus de manière voyante. Aviez-vous le sentiment, aux moments précis où les doigts étrangers entraient en vous, d'offrir volontairement ces endroits ou au contraire de vous faire doucement violer?

R: Non je les offrais volontairement cela ne fait pas de doute pour moi

 

Q: Une fois ce contrôle terminé, le calme étant revenu, avez vous eu la sensation d'avoir subi celui ci, ou au contraire d'y a voir pleinement participé et au final d'y avoir aussi pris plaisir?

R: J’ai apprécié ce contrôle je pense y avoir pleinement participé

 

Q: Photo n°9. Vous souvenez vous de cette épreuve? Pensez vous que le corps d'une soumise doit servir à assouvir tous les caprices d'un maitre inventif  et qu'il est de votre devoir d'y répondre sans lui opposer résistance :

R: J’ai confiance en mon Maitre il n’y a pas de problème ;

 

 

 

 

 

Q: Un autre temps fort, pour nous a été celui ou votre Maitre vous a fait réalisé l'épreuve ou vous deviez «jouer» avec des légumes et des fruits divers en les introduisant tour à tour dans les divers orifices de votre corps ( la marchande de 4 saisons). Pensez vous que tous les orifices d'une soumise se doivent de recevoir toutes sortes d'objets pour le seul plaisir du Maitre, ou estimez vous que ce genre d'expérience peut servir de récompense sexuelle pour la soumise ?

R: Je ne sais pas mais je suis prête à obéir à mon Maitre. C’est lui qui décide. En tous les cas je ne considère pas cela comme une récompense.

 

Q: En cette fin d'année 2007, votre façon appréhender votre condition de soumise a changé tout au long des mois précédents. Ce qui est normal. Comme vous le dites vous même, vous vous sentez plus sereine,  et plus à même à accepter « l'inacceptable», c'est a dires des choses impossibles a réaliser au tout début de votre formation. Votre statut de soumise s'impose doucement, naturellement a vous de mois en mois, épreuves après épreuves. L'inconnu ne vous fait plus peur, ni les rencontres physiques. Grâce a ce travail sur vous de tous les jours, pensez vous que cela profite et renforce aussi  votre vie de tous les jours, hors stage ?

R: Oui sans aucun doute. Ce stage modifie forcement notre vie quotidienne même si je souhaite maintenir une limite entre les deux

 

Q: En ce début 2008, lors d'une épreuve qui avait lieu sur un terrain de jeux pour enfants, vous nous avez donné encore l'occasion de faire voir votre visage sans floutage. Suite à une remarque d'un internaute (J-L) qui s'étonnait du fait, nous avons pensé en ce qui nous concerne, nous pensons que cette absence de floutage était voulue. Nous pensons que, de temps en temps, votre Maitre place ainsi des photos de vous sans floutage, pour voir si effectivement les internautes sont aussi attentifs aux détails qu'ils le disent. Trouvez-vous cette idée acceptable ?

R: Non les oublis de floutage étaient réellement des oublis.

 

Q: Une autre épreuve qui, a notre avis, a marqué ce deuxième niveau, était celle ou vous deviez abandonner une photo (prise dans un photomaton), seins nus. Jusqu'à présent vous n'aviez fourni que des photos ou des films sur le site, impalpables ou dématérialisés pour nous internautes. Mais là, cette photo était bien réelle, palpable pour tout promeneur. De plus, votre Maitre avait  le choix entre prendre la photo et partir tout de suite, ou prendre la photo et ensuite faire les courses, puis partir. La deuxième solution fut choisie, plus stressante. Qui sait si une personne ne vous a pas cherché dans le magasin ou sur le parking, photo à la main. De quelle manière pensez vous que vous auriez réagi si vous vous étiez rendu compte qu'une personne vous observait fixement, photo en main?

R: J’aurais sans doute ressenti beaucoup de gène je n’aurais pas su qu’elle attitude adopter.

 

Q: Nous voulons ici ouvrir une petite parenthèse qui concerne les punitions que vous recevez. Nous servira d'exemple celle du 7 février 2008. votre Maitre, profitant d'un temps libre, vous en a imposé une que vous méritiez depuis longtemps (le motif importe peu). Avez vous le sentiment que les punitions qui vous sont imposées sont toujours méritées, et votre que Maitre vous explique assez les motifs a cause desquels vous devez être punie ?

R: Elles sont je pense méritée même si sur le moment j’ai beaucoup de peine à les accepter. Apres souvent je comprends même si je n’approuve pas les punitions choisies.

 

Q: Nous avons remarqué que, parfois, vous protestiez avec plus ou moins de véhémence, sur le fait de devoir être punie. Sachant que quoi que vous disiez, une soumise n'aura jamais le dernier mot, pourquoi avez vous ce comportement: sentiment d'injustice ou peur du mal ?

R: Clairement peur d’avoir mal. D’autre part c’est ma réaction de défense.

 

Q: Vous éprouvez même un sentiment de colère, sous les coups appuyés. Dirigez vous cette colère sur vous, votre Maitre ou sur le stage en général ?

R: Sur le stage et sur mon Maitre

 

Q: Il arrive parfois, qu'au cours d'une punition, votre Maitre ne soit pas réceptif à vos demandes d'indulgence sur la dureté des coups. Il se peut même que des fois, votre Maitre n'écoute plus vos cris ou gémissements et que celui ci «se lâche un peu», appuyant  ses coups.  Pensez vous, en toute franchise, que celui ci prends parfois du plaisir a vous voir souffrir, ou qu'il se serve du stage pour assouvir un phantasme?

R: Qu’il se serve du stage pour vivre des situations, un mode de vie qu’il apprécie oui mais qu’il se serve du stage pour me voir souffrir non absolument pas.

 

 

Q: Au fond de vous, une fois la punition passée et que la douleur s'estompe, ne trouvez vous pas que cette façon de vous rappeler vos devoirs est  la plus appropriée, et que vous trouvez que ce mal est nécessaire ?

R: Non j’ai de la peine à penser à ce niveau.

 

Q: Si vous aviez le choix, préfèreriez vous, pour recevoir une punition, être attachée (sans pouvoir bouger), ou rester libre de vos mouvements?

R: Etre attachée.

 

Q: Photo n°10  .Simple photo là encore. Vous voici dans ce qui pourrait être votre «tenue d'intérieur» de tous les jours hors du port de tenues imposées. Vous nous avez dit que pour vous et votre maitre, le fait que votre corps soit «habillé» comme ceci est plus motivant que de rester nue. Vous sentez vous plus soumise comme cela?

R: Oui sans aucun doute ; je suis plus dans le jeu habillée ainsi

 

Q: Si vous deviez juger les réactions de votre Maitre lors des punitions, diriez vous que celui ci est: pas assez sévère, sévère ou trop sévère ?

R: Il est sévère voir trop sévère.

 

Q: En fin de premier trimestre, vous avez enregistré (vidéo et son) vos résolutions pour 2008. Pensez vous que celles ci pourront être tenues. En signant celles ci, pensiez vous pouvoir les tenir toutes et avez vous pris conscience que tout ce qui vous était demandé aller  devoir vous contraindre a des sacrifices?

R: Honnêtement nous avons un peu délaissé ces résolutions et mon Maitre envisage d’en prendre d’autres à partir de Septembre

 

Q: De telles résolutions devraient êtres prises à chaque début d'année. Un bilan, personnel, devrait être fait à la fin de chaque année, afin de vérifiez si toutes les résolutions ont été appliquées. Les avez vous fait et  qu'elles ont été les mesures prises par votre Maitre ?

R: Non pas eu de suivi de fait

 

Q: Même si ce n'est «qu'un jeu», lorsque vous apposez votre signature en bas d'un document qui motive votre état de soumise, pensez vous que cette signature n'a aucune valeur, ou estimez vous qu'elle vous engage moralement ?

R: Je pense qu’elle m’engage en tous les cas vis-à-vis de mon Maitre.

 

Q: Nous profitons de ce que vous aviez réalisé des achats dans un sex-shop de Lyon, pour vous faire prendre conscience que ces genres d'endroits, qui ne sont plus glauques depuis fort longtemps, sont de bonnes adresses pour vous libérer de vos pudeur et honte. Ne pensez vous pas que ces lieux sont propices a des belles exhibitions et que vous y auriez peut être la chance d'y trouver  quelques partenaires pour vos épreuves (pourquoi ne pas demander d'y déposer une annonce) ?

R: Ce serait une chose possible ? C’est à réfléchir

 

Q: En cette fin de février 2008, il nous est arrivé une mésaventure, c'est a dire le vol de l'ordinateur portable de notre secrétaire. Heureusement, nous étions aussi organisé pour le travail que pour le plaisir et des sauvegardes de votre stage (et du site glissement en général) étaient fait à chaque fin de nos réunions. De ce fait nous n'avons presque rien perdu. En ce qui concerne le voleur, peut être est il maintenant un de vos admirateurs... Nous aimerions savoir comment votre Maitre s'est organisé, lui, pour gérer votre stage et tout ce qui en découle. Cahiers, CD, classeurs ?

R: Il est nettement moins bien organisé. Nous avons des documents sur un disque dur mais pas forcement de sauvegarde régulière. C’est par contre sans doute également un manque de temps.

 

Q: Un autre point fort de votre stage, qui marque que votre état d'esprit change doucement au fil des épreuves, a été la réalisation de l'épreuve « agrandissement». Vous déviez apporter chez un photographe une photo de vous seins nus afin de la faire agrandir. La photo que votre Maitre avait choisie vous montrait dans une pose des plus naturelles. Malgré une certaine gène due au fait que deux hommes, peut être le patron et l'employé, avaient pu à loisir bien observer cette photo vous avez rempli du mieux possible cette épreuve. Avec le recul, pensez-vous pouvoir un jour recommencer cette épreuve, mais cette fois ci en y apportant une photo de vous complètement nue ?

R: Non je ne pense pas être encore prête à ce jeu là.

 

Q: Nous avons pu découvrir, en mai de cette même année la façon dont  vous vous prépariez pour aller vous faire contrôler. Si votre Maitre, en bon formateur qui se respecte, vous imposait de paraître la plus «désirable» possible, aviez vous, vous aussi, le sentiment que cela était tout naturellement de votre devoir?

R: Oui tout à fait

 

Q: Si le fait de vous annoncer que vous alliez devoir subir un contrôle vous stressait presque toujours, dés que vous appreniez que le Maitre contrôleur était connu de vous semblait vous soulager d'un poids. Ne trouvez vous pas, qu'avoir toujours le même contrôleur peut fausser l'esprit de ces contrôles, et les rendre moins performants?

R: Sans doute c’est clair et cela enlève sans doute également un peu de piquant au contrôle.

 

Q: Nous avons remarqué que ce dernier contrôle avait été mené avec plus «de profondeur». Encore une fois, le fait d'avoir été contrôlée chez vous, à domicile, semble vous décontracter et vous rendre plus perméable à ce genre d'épreuve. Avez-vous le sentiment de pouvoir plus offrir votre corps sans pudeur en ces moments là et rendre les contrôles plus formateurs ?

R: Je ne sais pas mais sans doute même si pour moi ce n’est pas une condition très importante

 

Q: Photo n°11. Voici vos fesses après une punition. Considérez vous qu'une bonne punition, justifiée et appliquée sans trop de douceur, est nécessaire a la bonne éducation de toutes soumises ?

R: Les punitions sans doute oui mais il n’y a pas que les punitions phisyque

 

Q: Une partie du contrôle, peut être pas la plus  respectueuse pour vous, consiste a vous examine r et a vous palper comme le ferait un maquignon a une vache  sur le champ de foire. Pensez-vous, en ces instants, être comme ces esclaves qu'un négrier présentes à la vente?

R: Je ne vois pas les choses ainsi. Pour moi c’est normale d’être palper examiner lors d’un contrôle et je l’accepte comme tel.

 

Q: Femme soumise ne veut pas dire femme dévoyée! Pourtant, lorsque vous vous sentez ainsi fouillée par des doigts étrangers, votre sexe et votre anus offerts, l’idée de vous offrir sexuellement a cet autre Maitre ne vous effleure t’elle pas?

R: Sans doute  mais dans le cas cité on n’avait pas évoqué  la possibilité  d’aller plus loin alors l’idée ne m’est pas vraiment venue.

 

Q: Une partie de ce contrôle a été axée sur es tests de résistance a la souffrance, grâce a la pose de pinces a linge sur des endroits sensibles de votre anatomie. Pensez vous qu'en ces moments là il est de votre devoir de faire au maximum  bonne figure soit pour vous, soit pour honorer votre Maitre?

R: Oui j’essaye c’est une réaction naturelle d’essayer de se monter à son avantage

 

Q: Si le statut d'une soumise lui impose parfois de souffrir, toujours pour servir le but de son stage, concevez vous que cette souffrance puisse vous être administrée par un autre Maitre que le vôtre?

R: Oui ce serait je pense envisageable

 

Q: Le jour de ce contrôle, une fois toute la procédure de celui ci correctement effectuée, si Maitre Charly avait demandé l'autorisation à votre Maitre de profiter de vous sexuellement, dans l'état d'excitation que vous étiez auriez vous accepté un acte sexuel quelconque ?

R: Sur les ordres de mon Maitre oui je l’aurai accepté

 

Q: Si un jour, comme Maitre Charly, votre Maitre était désigné pour contrôler une autre soumise, en seriez vous fière et demanderiez vous a y assister ou le laisseriez vous officier hors de vos yeux?

R: J’ai en fait du mal à imaginer la situation il faudrait y réfléchir plus longuement.

 

Q: Les lavements font partis des épreuves les plus dégradantes proposées des soumises.  Comprenez vous qu'un Maitre puisse exiger de sa soumise de telles pratiques et y trouver du plaisir?

R: Non je n’éprouve pas de plaisirs particuliers mais je le fait sur les ordres de mon Maitre.

 

Q: La scatologie et l'urologie sont des pratiques courantes en Soumission/ Domination. Elles vous seront proposées tôt ou tard soit dans des épreuves «privées» soit en la présence d'autres personnes. Pensez vous les accepter sous forme de contrainte, ou d'épreuves nécessaires a votre formation ?

R: Je pourrais peut être les accepter sous la contrainte, en présence d’autres personnes. Cela amène une saveur … différente.

 

Q: Un autre genre d'expérience vous attendait en cette fin mai. Votre Maitre, après vous avoir attaché a une porte, vous a bombardé de crème au chocolat, et laissée ensuite un très long moment ainsi maculée. Pouvez vous nous dire quels étaient vos sentiments lors de cette épreuve et si votre Maitre a pris du plaisir a effectuer celle ci.

R: J’ai vécu cette expérience assez bien en tous les cas avec curiosité. Apres c’est vrai que j’ai trouvé le temps long.

 

Q: Nous pouvons vous dire, pour l'avoir visionné sur le Net, que certains Maitres utilisent des pistolets à bille colorées pour agir de même. Quelle serait votre réaction si votre Maitre en avait l'idée?

R: Si pas de risques (je lui fais confiance) et bien pourquoi pas

 

Q: Photo n°12  Voici une photo des vous, disons dans une pause assez osée, ou obscène  selon les gouts. Quand vous prenez ce genre de poses, êtes vous vous même ou forcez vous un peu votre nature.

R: Précisément pour cette photo non mais parfois cela peut arriver oui

 

 

 

 

 

 

Q: Nous avions relevé, lors de votre retour de vacances en septembre 2008, une petite phrase sur votre journal qui avait entrainé pas mal de discussions au sein de notre petit groupe. Cette phrase, émanant de vous était écrite en ces termes «C'est un privilège réservé aux femmes» et était en rapport avec la pilosité de votre sexe. Comme a chaque retour «en stage» votre Maitre exigeait de vous une épilation intégrale de cet endroit. Vous êtes intégralement épilé presque tout au long de l'année de part le fait de votre statut de soumise. Estimez vous donc, que dans ces moments là, vous êtes plus un objet qu'une femme, et ou vous situez vous sexuellement parlant vis a vis de cette épilation contrôlée?

R: Pour mon Maitre l’épilation fait partie intégrante du statut de soumise. A partir de la j’accepte mon épilation intégrale et permanente

 

Q: En ce début 2009, votre Maitre vous a offert un rosebud à queue qui manifestement était plus gros que celui que vous portez maintenant en permanence. Si votre Maitre n'avait pas ce genre d'initiatives, pensez vous que vous oseriez lui demander d'effectuer de tels achats ?

R: Non absolument pas

 

Q: Le fait de recevoir de tels objets de grosseurs différentes pour des orifices différents, vous fait' il imaginer des épreuves futures ou pensez vous vous en servir le plus souvent comme  de simples objets  sexuels à usage « domestique»?

R: Non de ce point de vue cela ne me motive pas. Pour moi ce sont de simples objets sexuels à usage domestique. En outre je ne me vois pas remplir mon anus avec ces gros gods par exemple.

 

Q: Quelques temps après la réception de ce Rosebud à queue, votre Maitre vous l'a fait essayer. Manifestement, votre anus «a avalé» celui ci sans difficulté et seule la sensation de la queue battant entre vos jambes était un peu déstabilisante pour vous. Pensez vous que ce type d'accessoire est plus fait pour embellir ou ridiculiser une soumise ?

R: Je pense embellir en fait mais d’un autre coté la queue n’est pas facile à porter alors…..

 

 

Q: Nous vous avons encore vue, en ce début 2009, pratiquer sur vous une «auto punition». Nous considérons qu'une soumise lorsqu'elle se rend compte qu'elle a commis une faute et que son Maitre n'est pas là pour le constater que celle ci a deux solutions: soit rendre compte de la faute commise une fois son Maitre présent, soit s'auto-punir immédiatement en cas d'absence prolongée du Maitre. Celui ci vous a, ce jour, indiqué une façon de vous auto punir. Honnêtement, pensez-vous appliquer ceci s'il vous arrive dans le futur de commettre une faute hors de la vue de votre Maitre ? :

R: Je lui en parlerais sans doute mais je n’irais pas vers l’auto punition

 

Q: Fin mars vous a vu réaliser une petite épreuve alliant plaisir des yeux et de la bouche. En effet vous aviez à réaliser une pâtisserie, et si possible la déguster avec des parents ou amis. Nue, comme il se doit, il est indéniable que vous avez mis du cœur à l'ouvrage, utilisant presque toutes les parties de votre corps pour pétrir, malaxer, mélanger... Cette épreuve nous avait été suggérée par le film « la grande bouffe» ou l'on pouvait voir Andréa Feréol agir de même. Cette tarte aux pommes avait été partagée avec d'autres personnes. Même si vous sembliez avoir  des remords de faire participer malgré eux ces personnes a vos jeux sexuels, même si vous aviez «les fesses propres», au fond de vous n'éprouviez vous pas une sorte de contentement?

R: Non pas de contentement. Cela m’a fait quelque chose quand on l’a mangé c’est vrai mais je ne peux pas dire que c’était du contentement.

 

Q: Une nouvelle fois, comme vous nous le montrez depuis presque toutes les années, votre Maitre vous impose des «fellations publiques», c'est a dire mises en photos. En ce mois d'avril, vous avez joué avec perfection, sans fausse pudeur, votre rôle de «suce-bite».Il devait être vers les 15h30, ce vendredi 3avril, quand vous avez officié. Vous saviez pertinemment que les fellations ne sont pas uniquement réservées aux femmes soumises. Le seul fait d'être photographier en pleine action vous fait basculer dans cette catégorie de femmes. Pensez vous que cette réflexion est juste?

R: Non c’est une pratique que peuvent avoir de nombreuses autres femmes

 

Q: Le sperme d'un homme est précieux, celui de son Maitre encore plus. Une fois la photo de la semence dans votre bouche photographiée, avez vous avalé celle ci ou l'avez vous recrachée. Dans tous les cas de figure, expliquez nous pourquoi?

R: Je l’ai recrachée. Je n’apprécie ni le gout ni la texture

 

Q: Mai 2009, n'est pas encore commencé que vous vous posez déjà des questions sur votre accession au niveau 3. Effectivement, un troisième niveau vous attend. Mais celui ci ne pourra être mis en œuvre que lorsque vous aurez, d'une part entièrement réalisé le deuxième niveau, et que votre Maitre jugera que vous êtes effectivement prête, c'est dire assez forte de caractère et motivée. Ce troisième niveau, nous pouvons vous l'avouer, sera totalement différent des deux premiers et encore plus déconcertant pour vous.... D'après vous, combien encore d'années de deuxième niveau  seront elles nécessaire pour y arriver ?

R: Honnêtement aucune idée

 

Q: Vous aviez commencé, ce mois de mai, à mettre en pratique une de nos consignes c'est  dire à accepter qu'une de vos lèvres vaginales soit entrainée a être distendue. Ce travail nous l'avons voulu de longue durée pour qu’à terme, cette lèvre se démarque de l'autre. Votre Maitre semblait séduit à cette idée. Vous sentez vous assez forte physiquement car ce travail sera étalé dans le temps, et moralement pour supporter les contraintes liés a celui ci?

R: Nous avons arrêté depuis Avril je reprendrais sans doute en Septembre. Je l’accepte car c’est un choix de mon Maitre

 

Q: Photo n°13  Vous voici presque nue dans la rue, avec la possibilité d'être vue en pareille tenue. Pensez vous que ce genre d'exhibition  vous aide a affermir votre caractère et a assumer votre statut ?

R: Oui ces épreuves petit à petit m’ont permis d’assumer mon statut de soumise et de me sentir plus à l’aise.

 

Q: Pour revenir une dernière fois sur le déroulement des contrôles qui vous sont imposés, vous devez savoir que nous avons élaboré le déroulement de ce qui pourrait être «le contrôle final», uniquement a votre intention, qui ne laisse plus la part au hasard et  de plus est très rigoureux sur ce que vous devez subir. Votre Maitre vous en a t’il donné  lecture (a faire si négatif) et donnez nous vos impressions?

R: Il me parait long fastidieux et pas réellement émoustillant.

 

Q: Une autre épreuve a pu paraître anodine pour certains, mais a pourtant marqué votre désir de soumission de la plus étonnante  des manières. Nous voulons parler de la «récitation» que votre Maitre vous a imposée le 24 octobre. Il s'agissait pour vous d'apprendre une récitation, puis de la restituer, tout en masturbant avec les doigts votre clitoris. Manifestement vous avez du lutter pour restituer quelques lignes. Pensez vous que cela aurait été plus facile si vous aviez été un homme en pareille situation?

R: Aucune idée

 

Q: Une autre épreuve a demandé de votre part beaucoup de volonté. L'épreuve « le container» avait été conçu pour que vous puissiez ressentir toute  votre impuissance face à certaines situations. Vêtue de votre habit de papier, tassée dans ce sac poubelle vous protégeant de la saleté mais pas des odeurs, vous ne pouviez que vous laisser faire et attendre le déroulement des choses. De plus, votre Maitre a très bien joué son rôle, en vous approchant au maximum des gens. Pendant et après la réalisation de cette épreuve, vous êtes vous sentie rabaissée en tant que femme, ou consciente d'avoir été justement mis au niveau de votre statut ?

R: L’épreuve était sans doute en ligne avec le statut d’une soumise mais elle reste malgré tout tres difficile a vivre

 

Q: Vous avez eu, semble t'il une fin 2009 et un début 2010, un peu difficile. Maintenant, avec le recul, pouvez-vous nous dire ce qu'il s'était passé?

R: Simplement un déménagement et un changement de région, d’habitude, de…..

 

 

Q: Vous avez fait la réflexion suivante, en ce début d'année que vous ne vouliez pas que votre stage « ne vous amène pas a n'être plus qu'une soumise docile au détriment  «d'une bourgeoise», «femme»,  «et mère de famille». Pour vous qu'elles sont les définitions d'une soumise, d'une bourgeoise, d'une femme et d'une mère de famille?

R: Je ne sais pas comment les définir mais je pense que l’on peut être les trois suivant les moments et même quelque part un peu des trois en même temps.

 

Q: Si, pour une raison totalement indépendante de votre volonté, vous deviez cesser définitivement le stage, estimez vous que vous perdriez une part importante de ce qui fait vivre votre couple, et  avez vous le sentiment que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour rester dans le stage?

R: J’essaierais de rester dans le stage car il nous amène un plus mais si pour une raison indépendante nous devrions cesser je pense que l’on saurait rebondir différemment

 

Q: Nous avons remarqué, et notamment en ce début 2010, que la force de persuasion, ou celle de votre caractère primait sur le froid lors d'exhibitions en plein air. Givre, neige ou temps venteux rien ne semble venir  troubler  la réalisation de celles ci, même si ne doutons pas que cela doit vous couter. Pensez vous qu'une soumise se doit de braver le mauvais temps, dans la mesure où cela peut renforcer sa force de caractère et la confiance qu'elle éprouve vis a vis de son Maitre?

R: Oui j’ai confiance en mon Maitre et s’il me propose une épreuve je fais le maximum pour la réussir même s’il m’en coute

 

 

 

 

 

Q: Vous aviez reçu comme directive ce premier trimestre de faire un tri dans votre garde-robes, pour y enlever définitivement, tout ce qui était vieillot et trop couvrant. Le fait de voir que vos tenues allaient êtres choisies pour vous, et la mode presque dictée par d'autres vous a t'il posé un problème, tout du moins au début et avez vous pas la suite adopté un choix de vêtement dans l'achat de ceux ci en concordance avec ce qui vous était imposé ?

R: Oui c’est quelque chose d’assez impliquant. Depuis effectivement j’ai modifié mes achats en accord avec mon Maitre.

 

Q: Toujours en ce premier trimestre, vous avez opéré un changement radical dans la coupe de vos cheveux. D'une coupe assez «folle» vous êtes arrivée a dégarnir votre nuque et diminuer le volume de vos cheveux. Pour tout vous dire nous préférons nettement cette dernière coupe, tout en attendant de vous, pour le futur, une vraie coupe «garçonne». Pour vous, la soumission a votre Maitre passe t'elle aussi par l'acceptation de certains changement physiques de votre part?

R: Oui cela en est une preuve ; Je suis assez ouverte de ce point de vue

 

Q: Vous avez, de nombreuses fois, été mise dans des situations de soumission ou vous deviez mimer un animal, une chienne en l'occurrence. Même si vous n'y êtes pas montrée a votre avantage, trouvez vous ces scène divertissantes a vivre en tant que soumise, ou au contraire dégradantes pour votre image de femme ?

R: Je l’accepte même si effectivement parfois cela n’est pas toujours facile. Dans l’ensemble je le vis bien

 

Q: Photo n°14 Voici une touchante photo qui vous montre nue, dans une pose décontractée. Ce léger sourire traduit il une certaine sérénité, ou alors souligne t’il le fait que nous n'avons pas encore tout vu de votre désir de soumission  ?

R: Une certaine sérénité mais j’espère bien que vous n’avez pas encore tout vu de mon désir de soumission….

 

 

Q: Nous avons aussi pu vous admirer, nue, courir de nuit. Manifestement votre docilité ne connait pas de limite de temps et de lieu ce qui est encourageant. Pensez vous qu'utiliser la nuit peut être un moyen pour vous libérer presque totalement de vos craintes et qu'il vous serait plus facile d'exécuter des épreuves plus contraignantes?

R: Oui sans doute ; En tous les cas le ressenti est différent

 

Q: Mi septembre, vous avez réalisé une épreuve qui vous fait connaître une des choses que toute soumise se doit d'expérimenter au moins une fois. Boire son urine, et plus tard celle de son maitre, puis d'un inconnu. L'approche de cette épreuve peut se voir sous différents aspects: soumission, punition ou humiliation. Sous quel aspect avez vous abordé cette épreuve le jour ou vous l'avez réalisée ?

R: Sous l’angle de la soumission c’est incontestable pour moi.

 

Q: Nous aimerions souligner ici, la réalisation de la punition qui vous a été infligée par votre Maitre fin septembre. Le motif importe peu. Ce qui importe est sa mise en scène et la façon dont votre Maitre et vous l'avez vécue. Manifestement, si nous nous en référons aux photos et au texte, vous ne vous attendiez pas à un tel traitement. Savez vous qu'il existe des sites ou l'on peut voir des femmes subir des traitements de la sorte, mais poussés au maximum, et cela pour toucher de l'argent ou pour leur simple plaisir. Comprenez vous que celles ci puissent éprouver  du plaisir à souffrir et vous imaginez vous en pareille situation?

R: Je le comprends je l’admets à partir du moment où cela leur plait mais pour ma part je suis tres éloignée de cette forme de punition.

 

Q: Vous avez doucement commencé à prendre l'habitude de vous servir de votre sexe pour abriter des objets aussi divers que variés. Le sexe de votre Maitre doit maintenant le partager avec ceux ci. Diriez-vous que cela vous coute de nous faire partager ces intromissions intimes, ou trouvez-vous normal vu votre statut de nous montrer que rien ne vous est impossible?

R: Pour moi cela fait partie de la soumission ; j’assume mon statut dans ces cas la pas plus.

 

Q: Tout au long du stage, nous vous avons demandé, et nous vous demanderons encore, de prouver que vous effectuez vos sorties, sans sous vêtement. Trouvez vous que ces demandes dénotent un manque de confiance en vous ou non?

R: Non mais je pense que ces contrôles deviennent inutiles car j’ai totalement assimilée cette regle.

 

Q: Vous êtes sollicitée, depuis presque le début de votre stage, pour la réalisation de photos flash aux poses aussi diverses et provocantes que possibles. Lorsque vous posez, avez vous le sentiment d'y être contrainte ou plus tôt d'agir le plus naturellement du monde?

R: D’être contrainte mais c’est malgré tout avec plaisir que je réalise ces photos

Q: Notre petit groupe visionne beaucoup de photos sur divers sites, afin de trouver des poses qui permettent a tous de découvrir tous les recoins les plus intimes de votre anatomie, et ce sur tous les angles possibles. Pensez vous que ce voyeurisme soit nécessaire à votre stage et renforce votre image de soumise ?

R: Si vous le ressentez ainsi c’est sans doute vrai.

 

 

Q: Toujours dans ce registre, nous allons devoir vous faire photographier dans des poses et situations encore plus osées, pour casser un peu la monotonie. Pensez vous que l'on puisse vous demander plus que ce que vous ne réalisez maintenant et que votre Maitre y trouvera matière a se sentir encore plus fier de vous ?

R: Peut être et même sans doute.

 

Q: Nous vous l'avons déjà souvent dit, mais nous aimons la façon dont votre maison est particulièrement bien tenue. Nous savons que cela n'est pas du a votre condition de soumise, mais a votre état d'esprit. De même, même si nous ne vous en avons pas souvent fait part, nous avons admiré le soins que vous preniez a présenter vos repas. Votre statut de soumise renforce t'il cet aspect de votre vie ou pensez vous que cela n'influence en aucune manière?

R: C’est effectivement au départ notre conception de la vie mais nos jeux renforce encore cela j’en suis tout à fait consciente

 

Q: Vous devez, tous les soirs, rendre compte de votre journée par l'intermédiaire de votre journal, celui ci étant visé par votre Maitre avant son envoi. De plus, normalement, vous devez écrire celui ci, nue, jambes écartées. Ces retrouvailles avec les internautes et de temps en temps le webmaster, sont pour nous le seul moyen de connaître vos sentiments à un moment précis. Pensez vous être assez fidèle a ce que vous ressentez lors de la transcription ou parfois ne trouvez vous pas les mots justes qui permettraient de vous livrer encore plus ?

R: Très souvent je ne trouve pas les mots justes ; maintenant cela va mieux mais l’exercice est périlleux. Par contre c’est un point de rencontre un moment important pour nous.

 

Q: Photo n°15 Nous pouvons vous voir, sur cette photo, remplissant presque religieusement des documents se référant a votre statut de soumise. Pensez vous que même le jeu que vous menez avec votre maitre depuis tant d'années maintenant, se doit tout de même d'avoir une base sérieuse et mérite d'être gardé en mémoire?

R: Oui c’est important d’avoir des bases auxquelles se referer.

 

 

Q: Votre recherche d'émotions de se limite pas a des envois de photos et films sur votre journal. Votre Maitre  vous a fait entrer en contact avec un internaute par le biais d'MNS. Nous n'avons pas bien su si cette rencontre s'était passée par clavier seulement ou si l'internaute pouvait vous suivre grâce  a sa webcam.  Votre Maitre compte t’il  continuer a vous exposer grâce a ce système?

R: En fait cette épreuve prévue n’a pas eu lieu mais nous comptons bien la réaliser. Nous verrons après cette première expérience si nous souhaitons poursuivre dans cette voie.

 

Q: Ce début d'année 2011 a aussi été marqué par la désaffection du site « glissements.com » qui a causé de graves troubles et beaucoup de remise en question. En effet nous pesons que ni vous, ni nous, ne savions comment donner une suite a votre stage et si il y en aurait une. Heureusement le blog a été crée et votre aventure continue. Avez vous, suite  a cette déconvenue, fait la demande à votre webmaster, dans le cas ou (nous ne le souhaitons pas) le blog devrait lui aussi disparaitre, de vous transmettre les adresses internet de ceux qui vous suivent pour pouvoir le cas échéant continuer votre stage votre coté ?

R: Non je n’ais pas fait cette demande. C’est vrai que la fin du site glissements nous a surpris tout comme vous. Si le blog venait à s’arrêter je pense que le webmaster nous en informerais à l’avance de façon à pouvoir poursuivre différemment.

 

Q: De temps en temps, le webmaster vous impose des épreuves «de réactivité» qui vous obligent à réagir promptement pour éviter toute punition. Vivez-vous cela comme une contrainte qui impose un surcroit de travail ou prenez vous cela comme un moyen permettant de vous motiver encore plus ?

R: Carrément comme une contrainte car je n’ais pas forcement le temps ou l’envie de faire ce qui m’est demandé dans la journée. Pour nous ces jeux doivent rester du plaisir.

 

Q: Tout au long de votre stage, nous vous avons toujours vu vous plier aux demandes de votre Maitre, façon de le recevoir, tenues appropriées pour ces occasions, façon de le servir à table etc... Pour vous, cette façon d'agir envers lui est elle une marque d'amour, de respect ou  tout simplement une autre façon d’appréhender votre soumission?

R: Une marque d’amour mais également une façon d’assumer mon statut de soumise

 

Q: Une soumise doit savoir se montrer la plus accueillantes possible, selon le bon vouloir de son maitre. Vous qui possédez  3 orifices seriez vous prête à les offrir simultanément?

R: oui je pense

 

Q: Avant vous, le site «glissements.com » comptait en ses rangs de nombreuses soumises. Depuis quelques années maintenant vous voici la seule encore inscrite. Pensez vous que cela est dommage pour elles, et le regrettez vous, ou au contraire trouvez vous, égoïstement,  qu'il est bon de savoir que maintenant, tous les moyens de formation du nouveau site ne sont là que pour vous?

R: Je pense que c’est dommage. J’appréciais de suivre le stage d’autre femme.

 

Q:L'inscription pour le stage a été totalement gratuite. Si celui ci avait été payant, sous forme par exemple d'abonnement mensuel, pensez vous que vous vous seriez tout de même inscrite pour vivre une soumission encadrée, et si oui jusqu'à quel montant?

R: Je ne pense pas. Maintenant avec de l’expérience peut être

 

Q: Le stage que vous vivez est très prenant et demande une motivation un peu particulière pour mener de front vie de soumise et de famille. Avec l'expérience que vous avez de cette situation, si l'occasion vous était donnée de pouvoir totalement occulter votre vie de famille pendant une longue durée (plusieurs semaines d'affilées) pour ne vous consacrer qu'a votre stage, pensez vous que cela vous permettrait de plonger plus dans votre soumission et d'accepter plus facilement des situations qui vous paraissent encore aujourd'hui irréalisables?

R: Oui forcement mais je ne sais pas si cela serait bon pour ma vie tout court.

 

Q:Le questionnaire sur le deuxième niveau se termine là, provisoirement. Faites nous part ici de ce que vous avez pensé de celui ci.

R: Sympa ce questionnaire permet finalement de faire un point sur cette expérience, de réfléchir a cette expérience et a la suite possible.

 

Q: Photo n°16 Vous nous rappelez sans cesse que vous supportez mal la souffrance, surtout lorsque celle ci était gratuite. Et pourtant votre maitre, que ce soit pour remplir une des épreuves du stage ou son plaisir personnel, ne se prive pas de «vous faire souffrir» de temps en temps. Pour supporter cela sans trop vous plaindre pensez-vous avoir une âme de martyre, ou tout simplement quelques penchants Sado masochistes?

R: Très peu de penchant sado masochiste mais par contre un gout pour la soumission ce qui explique que j’accepte certaines pratiques que je n’aime pas.



01/09/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres